Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique: Les finalistes du prix Aurora Prize

[179708] SelectionCommMar11.jpg_featborder

Les finalistes du prix aurora

Ndjoni-Sango (Bangui 17/03/16):_Quatre humanitaires d’exception choisis comme finalistes pour le Prix Aurora pour l’éveil de l’humanité (Aurora Prize for AwakeningHumanity), doté d’un million de dollars.

Logo du prix aurora

Logo du prix aurora

George Clooney et Elie Wiesel, co-présidents du Prix Aurora, se joignent au Comité de Sélection pour féliciter les finalistes du Prix inaugural

15 MARS 2016 – Aujourd’hui, le Comité de Sélection du Prix Aurora annonce les quatre finalistes du Prix Aurora, à savoir Marguerite Barankitse, de Maison Shalom et de l’Hôpital REMA au Burundi ; le docteur Tom Catena, de l’Hôpital Mother of Mercy dans les Monts Nouba du Soudan, SyedaGhulam Fatima, secrétaire générale du Bonded Labor Liberation Front au Pakistan et Bernard Kinvi, prêtre à la mission catholique de Bossemptélé en République Centrafricaine.

Le Prix Aurora pour l’éveil de l’humanitéest un nouveau prix mondial de distinction qui sera décerné chaque année à des personnes ayant mis leur vie en danger pour permettre à d’autres de survivre. Les lauréats se seront distingués par l’impact exceptionnel que leurs actions auront eu sur la protection de la vie humaine et sur la promotion des causes humanitaires, tout en surmontant des défis importants pour ce faire. Celui qui, parmi les quatre finalistes, deviendra lauréat du Prix Aurora, recevra une subvention de 100 000 dollars américains, tandis qu’une subvention d’un million de dollars sera remise, sous forme d’un don, à une organisation caritative qui aura inspiré son travail.

Le Prix Aurora a été créé par les co-fondateurs de 100 LIVES (100 VIES), une initiative mondiale pionnière visant à exprimer la reconnaissance envers ceux et celles qui ont mis leur vie en danger pour sauver des Arméniens il y a un siècle. Au nom des survivants du génocide arménien, le Prix Aurora qui sera décerné chaque annéea pour but de non seulement conscientiser l’opinion publique quant aux atrocités qui ont lieu de par le monde, mais aussi récompenser celles et ceux qui  s’attellent à aborder ces problèmes d’une façon concrète et significative.

« Les quatre finalistes ont été distingués car ils ont trouvé le courage de combattre l’injustice et la violence infligées aux populations les plus vulnérables de leurs sociétés », a affirmé Vartan Gregorian, co-fondateur de 100 LIVES et membre du Comité de Sélection du Prix Aurora. « Nous avons créé le Prix Aurora non seulement pour honorer, mais aussi pour soutenir ces héros méconnus qui transforment l’humanité et qui se lèvent contre l’injustice et les persécutions. Il y a cent ans, des étrangers se sont soulevés contre les persécutions commises à l’égard de nos ancêtres.  Aujourd’hui nous les remercions en distinguant ceux qui agissent dans le même esprit face aux atrocités modernes. »

LES FINALISTES

Marguerite Barankitse, de la Maison Shalom et l’hôpital REMA au Burundi, a sauvé des milliers de vies et soigné des orphelins et réfugiés durant les années de guerre civile qui a frappé son pays. Lorsque la guerre a éclaté, M. Barankitsea tenté de cacher 72 de ses voisins Hutus les plus proches, afin de les mettre à l’abri des persécutions. Ils furent découverts et exécutés sous ses yeux. Suite à cet événement terrible, elle entreprit de sauver et soigner des enfants et des réfugiés. Elle a sauvé près de 30 000 enfants et, en 2008, elle a ouvert un hôpital qui a soigné plus de 80 000 patients à ce jour.

Le docteur Tom Catena est médecin à l’hôpital Mother of Mercy dans les Monts Nouba au Soudan. Cet américain est le seul médecin permanent basé près de la frontière du pays avec le Soudan du Sud et a en charge plus de 500 000 personnes dans la région. Malgré les bombardements répétitifsde l’aviation soudanaise, le docteur Catenaest resté dans l’enceinte de l’hôpital afin d’être disponible 24 heures sur 24. Son désintéressement a fait l’objet de plusieurs articles et reportages. Il a été retenu par le magazine TIME parmi les 100 personnes les plus influentes au monde en 2015.

SyedaGhulam Fatima agit inlassablement pour éradiquer le travail forcé, une des dernières formes subsistantes de l’esclavage moderne. Fatima est secrétaire générale du Bonded Labour Liberation Front Pakistan (BLLF), qui a libéré des milliers de travailleurs pakistanais, dont près de 21 000 enfants, obligés de travailler pour des exploitants de fours à briques pour rembourser des dettes (les taux d’intérêt étant trop élevés pour que les travailleurs puissent rembourser, ils sont contraints au travail forcé et à une situation misérable, souvent brutale). Depuis qu’elle a commencé à militer, Fatima a survécu aux mauvais traitements ainsi qu’à plusieurs tentatives d’assassinat.

Le Père Bernard Kinvi a été ordonné prêtre à l’âge de 19 ans, après avoir perdu son père et ses quatre sœurs de maladie et d’exactions. Le Père Kinvi a quitté son pays natal, le Togo, pour Bossemptélé, une petite ville située en République centrafricaine, où il a pris la direction de la mission catholique. Dans cette mission, se trouvent l’hôpital Jean Paul II, une école et une église. En 2012, la guerre civile a éclaté en Centrafrique. Elle oppose les rebelles musulmans de la Sélékaaux anti-balaka (anti-machette), une milice chrétienne. Plongé au cœur de la violence, la mission du Père   Kinvi a fourni un refuge et des soins médicaux aux victimes des deux camps. Il a pu ainsi sauver la vie de centaines de personnes de la mort et des persécutions.

Entre juillet et octobre 2015, les candidatures ont émané du monde entier via un portail spécialement dédié à cette occasion sur le site du Prix Aurora (www.auroraprize.com/fr). Les candidats ont été retenus pour leur action désintéressée, leur combat contre le travail forcé, pour l’accueil des réfugiés et les soins médicaux dispensés en première ligne dans des zones de conflits.

Un des quatre finalistes sera déclaré lauréat du Prix Aurora inaugural à l’issue d’une cérémonie qui se tiendra à Erevan, en Arménie, le 24 avril 2016. George Clooney, vice-président du Comité de Sélection, remettra le prix. Les finalistes du Prix Aurora seront honorés lors d’un week-end de manifestations réunissant d’importants acteurs dans le domaine humanitaire, dont l’International Center for Journalists, l’International Rescue Committee et Not On Our Watch, afin d’évoquer des problèmes humanitaires urgents auxquels le monde est confronté aujourd’hui, et distinguer ceux qui y font face.

Le Prix Aurora sera décerné chaque année le 24 avril à Erevan, en Arménie. Pour plus d’informations, consulter : www.auroraprize.com/fr. Contact presse : 100livesmedia@edelman.com Photos et vidéos pour utilisation par les médias :http://edelman.isebox.net/100lives

Eric NGABA

Commentaires

commentaires