Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Sommet Japon-Afrique : le président Touadera renoue la coopération bilatérale avec le Japon

Par Jason MARLEY

Le chef de l’Etat centrafricain, Faustin Archange Touadera, assisté de la ministre des affaires étrangères Sylvie Baïpo au sommet Japon-Afrique

Bangui 01 septembre – (Ndjoni Sango) : Nouer des liens de coopération bilatérale avec le Japon a été le but principal du déplacement de Chef de l’Etat centrafricain, Faustin Archange Touadera, qui a pris part à la 7ème Conférence Internationale sur le Développement de l’Afrique.  Tenue le 30 août à Tokyo au Japon, la conférence a vu la présence de plusieurs Chefs d’Etat et de gouvernement africains dont le président centrafricain.

« Faire progresser le développement de l’Afrique en recourant aux peuples, à la technologie et à l’innovation » c’est le thème que le Japon a donné à cette rencontre de haut niveau qui met l’accent sur la formation, le développement des nouvelles technologies et le financement du secteur privé en Afrique.

Dans son allocution de circonstance, le premier ministre japonais Shinzo Abé a annoncé la « nouvelle TICAD » qui se résume en deux E et deux I. « EEII signifie Entreprenariat-entreprise- Investissement et Innovation ».

Il a matérialisé ses propos en citant en exemple des acteurs japonais qui créent des sociétés en Afrique, embauchant plusieurs africains. Shinzo Abé a également cité plusieurs autres activités qui lient les entreprises japonaises aux entrepreneurs africains, en annonçant que le nombre des jeunes formés en tant que professionnel de l’industrie a atteint presque 2700 personnes en 5 ans.

Autres éléments à apporter à ce dossier, la volonté en plénière des présidents africains, qui durant leurs prises de parole, ont mis l’accent sur la réduction de l’inégalité entre leurs concitoyens, le développement du secteur privé pour limiter le chômage de masse, la sécurité et la stabilité. Le Japon entend former sans discontinuer les générations africaines et veut rendre accessible les mathématiques et les sciences.

Il faut souligner que l’Afrique centrale est représentée par la Centrafrique, grâce au rattachement de la coopération bilatérale du Professeur Faustin Archange Touadera après trois ans d’absence parmi les autres pays comme le Rwanda, le Sénégal, le Kenya, le Niger et  bien d’autres qui ont bénéficié de l’aide de développement japonais pendant ce sommet.

Grâce à sa participation, le président centrafricain a échangé avec des entrepreneurs japonais qui se sont engagés à investir en Centrafrique dans plusieurs domaines de développement du pays.

Commentaires

commentaires