Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Situation sécuritaire en Centrafrique : Sylvain SAMI appel le président Touadéra à prendre des mesures draconiennes

Sylvain SAMIC’est avec amertume que nous constatons depuis le coup d’état  des groupes armés séléka, le 24 mars 2013, en passant par la transition morbide, de manipulation et de corruption du gouvernement de Mme Catherine SAMBA PANZA et enfin l’élection du professeur Faustin Archange Touadéra, président de la République et chef suprême de l’armée que la sécurité des Centrafricains continue d’être menacée par des petits groupes armés au su et au vu des forces onusiennes qui est censée protéger la population civile sur tout l’étendu du territoire national.

Aujourd’hui, la situation sécuritaire est loin d’être désamorcée et nous constatons chaque jour qui se lève un événement triste. Le gouvernement justifie et qualifie ces actions terroristes et sanguinaires comme des tentatives de déstabilisation.

Soyons vigilants et responsables,  très cher peuple centrafricain, je vous dis ceci, oui même si ce sont des tentatives de déstabilisations et alors. Cela a toujours existé dans les états et ce n’est pas une excuse de communiquer à la population qui d’ailleurs commence à se sentir encore trahit.                         La maladie qui nous gangrène n’est ni les musulmans, ni les chrétiens ou autre croyance. Mais l’absurdité, l’égocentrisme et le non détermination de l’homme. Donc il est légitime de s’interroger sur l’impact de la politique et actions du nouveau gouvernement  sur les enjeux sécuritaires et les aspirations populaires à la liberté et à la démocratie !

Les sommes énormes d’argent attribuées à ces mercenaires ainsi que les armes fournies, ont probablement fini par les conforter et que je ne vois pas d’autre alternative pour eux que de poursuivre cette voix du terrorisme. Même le programme DDR n’y changera rien, vous le savez  très bien.

Des mesures sécuritaires préventives et rigoureuses urgentes doivent être prise et chercher d’autres alternatives en changeant de stratégies afin d’atteindre les objectifs fixés. Il est indispensable d’analyser les raisons réelles de la montée des activités terroristes depuis ces dernières années. Dans les années à venir, les conséquences de cette négligence à régler ces maux peuvent être néfastes sur l’ensemble des pays de la région et également sur le plan international, à moins que des efforts ne soient consentis en vue d’arrêter la propagation de ces fléaux.

En effet, le peuple centrafricain met son espoir sur vous, Excellence Monsieur le Président Faustin Archange TOUADERA. Un espoir, visant le changement de la situation dans le pays, vers plus de liberté, d’égalité et transparence. Ne le décevez pas ! Agissez vite et bien, avant que cela ne soit trop tard et que vous soyez obligé de faire appel aux derniers moments à des mercenaires pour protéger votre régime comme l’on fait vos prédécesseurs. « Même, le Colonel Kadhafi qui a compris que l’heure de la fin approche pour son régime a choisi de faire appel à des mercenaires étrangers pour combattre dans son clan contre les rebelles libyens. »

Je continuerais à vous soutenir et encourager dans vos futures actions, afin de répondre aux besoins de nos compatriotes.

Vive la jeunesse, vive le peuple et vive la république Centrafricaine !

Commentaires

commentaires