Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique: la Banque mondiale octroie 53 millions de dollars pour renforcer le système de santé

Une vue de circulation à Bangui, capitale centrafricaine@Erick Ngaba

Communiqué

Bangui 4 octobre 2018 : Le Groupe de la Banque mondiale a approuvé le 27 septembre dernier à Washington un don d’un montant de 53 millions de dollars américains, dont 43 millions de l’association internationale de développement (IDA) et 10 millions du Mécanisme de financement mondial (GFF), au titre du projet d’appui et de renforcement du système de santé, dénommé SENI – ce qui veut dire santé en langue locale.

SENI a pour ambition d’accroître l’utilisation et d’améliorer la qualité des services de santé essentiels dans les zones ciblées sur le territoire centrafricain (régions 2, 3, 4, 5 et 6).

« SENI vise principalement les femmes enceintes et les enfants de moins de cinq ans ainsi que les victimes de violences à l’encontre des femmes », explique Driss Zine Eddine El Idrissi, chargé du projet à la Banque mondiale. « Le projet soutiendra le gouvernement à fournir des soins de santé gratuits aux femmes enceintes et aux enfants de moins de cinq ans ».

Au total, 392 établissements de santé dans 15 districts sanitaires, dont 20 hôpitaux de district, seront directement soutenus par SENI, avec une couverture de près de 44% de la population.

« SENI appuiera également le gouvernement centrafricain à renforcer son système de santé », assure Robert Bou Jaoude, Représentant Résident de la Banque mondiale en République centrafricaine, « car le projet permettra au Ministère de la Santé de renforcer ses capacités institutionnelles en vue d’améliorer sa gouvernance, le financement de la santé, le système d’information sanitaire et la politique des ressources humaines du secteur ».

La mise en œuvre du projet SENI est prévue sur trois ans, du 2019 à 2021.

Commentaires

commentaires