Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

DECLARATION DU PRESIDENT DU PUR SUITE A LA CONCERTATION DES FORCES VIVES DE LA NATION DU 29 OCTORBRE 2016

Eddy. S. Kparekouti

Le vendredi 29 octobre 2016, les forces vives de la nation, sur initiative du président de la République, se sont réunies au palais de la renaissance pour discuter de la dégradation de la situation sécuritaire dans le pays.

Au cours de cette rencontre républicaine, le chef de l’Etat a relancé l’idée de l’union sacrée. Une rencontre entre les forces vives de la nation s’imposait depuis lors où les violences ont repris et ont pris une proportion inquiétante tant à Bangui que dans plusieurs villes de l’arrière-pays.

Ces violences que le PUR dénonce avec énergie, ont malheureusement fait plusieurs morts, de nombreux blessés et contraint de milliers de Centrafricains à reprendre le chemin de l’exil ou à trouver refuge dans des camps de fortunes.

Le Parti de L’Unité et de la Reconstruction tient à présenter ses vives condoléances aux familles éprouvées et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

Le Parti de l’Unité et de la Reconstruction (PUR) salue l‘initiative de la concertation des forces vives de la nation, prise par le chef de l’Etat. Aussi, le parti se félicite de la relance de l’idée de l’union sacrée qui s’impose à la RCA qui sort de la plus grave crise politique qu’elle n’ait jamais connue.

Toutefois, le PUR regrette que le président de la République n’ait pas profité de cette occasion pour rassurer l’opinion sur ses stratégies objectives pouvant garantir la sécurité de la population et l’intégralité du territoire de la République telle que lui exige la constitution du 30 mars 2016 sur laquelle il a prêté serment.

Face à la stratégie de défiance et du pourrissement qu’imposent ces derniers temps certains groupes armés et devant l’exigence de l’union sacrée qu’exige la détérioration de la situation, le PUR tient à faire les mises au point suivantes :

Le parti exige des autorités actuelles, la formalisation de l’union sacrée afin que les forces qui s’y engagent, apportent en connaissance de cause leur contribution dans le cadre de cet engagement patriotique et républicain.

Dans le cadre de cet élan républicain et face à l’échec patent du gouvernement actuel sur la question sécuritaire qui, pourtant figurait au premier plan de la politique générale présentée par le Premier Ministre Simplice Mathieu Sarandji devant la représentation nationale en juin 2016, le Parti de l’Unité et de la Reconstruction appelle à la démission dans un bref délai du Premier Ministre nommé par violation de la constitution. Cette démission s’explique aussi par un  déficit de résultats.

Elle permettra au président de la République de mettre en place un gouvernement d’union sacrée, suite logique du consensus qui découlerait du pacte républicain souhaité par le chef de l’Etat et appuyé par les forces vives de la Nation.

Le gouvernement d’union sacrée aura pour tâche essentielle de consolider le rassemblement républicain, indispensable pour la réconciliation véritable dont a besoin la République. En plus, cette équipe gouvernementale aura à créer un bloc compact pour dissuader toute velléité guerrière et préparer le pays à amorcer le DDRR voire la phase du développement.

Le PUR exige de l’exécutif l’implication méthodique de l’Assemble Nationale et la mis en œuvre des propositions énoncées par le parlement lors de sa session extraordinaire sur les questions sécuritaires. Il est souhaitable que le parlement soit impliqué durant toutes les étapes de négociations avec les groupes armés.

Le PUR appelle les groupes armés à s’inscrire dans cette logique du dialogue, voie indiquée pour poser leurs revendications.

Le PUR appelle les militants et militantes, les sympathisants et sympathisantes du Parti de l’Unité et de la Reconstruction et le peuple Centrafricain en général à soutenir l’idée de l’union sacrée qui s’impose à notre pays.

Le PUR propose la création d’une brigade conjointe casques bleus-forces intérieures et les quelques 300 soldats de la Sangaris, mis à la disposition de l’Etat centrafricain après la fin de l’opération militaire française dans le pays.

Le PUR appelle la communauté internationale à continuer d’accompagner la RCA à travers la mise en œuvre de son mandat placé sous chapitre 7 de la charte des Nations-Unies.

L’union sacrée que le Parti de l’Unité et de la Reconstruction (PUR) soutient et défend n’est pas celle qui consacre un certain conformisme mais une union tant horizontale que verticale au cœur de la quelle est placé le peuple. Elle doit impliquer à la fois la partie nationale et internationale.

Le PUR appelle le président de la République à faire de la concertation sincère, un maillon existentiel de son quinquennat, à la rendre permanente et à la privilégier chaque fois que les intérêts de la nation l’exigent.

Tous pour l’unité et la reconstruction de notre nation

Fait à Bangui le 03 Novembre 2016

Pour le Parti de l’Unité et de la Reconstruction

Le président

Eddy-Symphorien Kparékouti

Ampliation :

. Présidence de la République

.L’assemble National

.La Cour Constitutionnelle

.Primature

.GTSC

.la Minusca

.Les Médias

Plateforme religieux

Commentaires

commentaires