Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Danse traditionnelle/@Eric Ngaba

Danse traditionnelle/@Eric Ngaba

Ndjoni-Sango (Bangui 23/12/15): « Jeunesse de Centrafrique, demain est un autre jour », c’est sous ce thème que le Réseau des Filles et Femmes Elites pour le Développement (RFFED) a organisé, le 19 décembre 2015, un festival humoristique international. C’était dans la salle de spectacle du Centre protestant pour la Jeunesse qu’a eu lieu cette édition culturelle en partenariat avec l’ONG Search for Common Ground sur appui de l’Union européenne.

« Bonanée 2016», c’est le nom donné à cette manifestation culturelle organisée à l’attention de la jeunesse. De nombreuses personnes venues de tous les arrondissements de la ville de Bangui, notamment les élèves des établissements publics et privés de la capitale ont honoré de leur présence au festival. Cette initiative du RFFED est une manière de célébrer par anticipation la fête de nouvel an qui se pointe déjà à l’horizon. La manifestation culturelle est marquée par la prestation des Artistes et humoristes sur la scène de spectacle devant un immense public. Cela permet de sensibiliser les jeunes sur  la paix, le vivre ensemble et la réconciliation en République centrafricaine.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Pamela Audrey DEROM, Coordonnatrice du RFFED/@Eric Ngaba

« Nous avons organisé cette activité culturelle dénommé Bonanée 2016 avec le thème Jeunesse de Centrafrique, demain est un autre jour, justement c’est pour que nous puissions réunir la jeunesse centrafricaine. c’est pour dire à la jeunesse qu’il est temps de dépasser et faire taire nos querelles de tous les jours et que nous puissions dire que c’est vrai nous avons vécu des choses que nous devons prendre la force de tout oublier. Il est temps que nous puissions aimer les uns et les autres, essayons de vivre ensemble », a expliqué Pamela Audrey DEROM, Coordonnatrice de Réseau des Filles et Femmes Elites pour le Développement qui renchérit : « Parce qu’au-delà de tout, nous devons apprendre à revivre ensemble en acceptant nos différences. Et c’est le message que nous sommes en train de passer à la jeunesse pour dire que l’avenir de demain c’est nous, et le meilleur,  c’est nous pour demain soit vraiment un autre jour et non ce que nous sommes en train de vivre aujourd’hui ».

Le public/ @Eric Ngaba

Le public/ @Eric Ngaba

Une dizaine des humoristes et Artistes ont fait, au tour de rôle, leur passage sur scène afin de mettre le public dans une ambiance électrique avec des spectacles sur une trame de message de paix et réconciliation. Tout spectacle donne un sens de message de sensibilisation et de prise de conscience à l’endroit de la jeunesse de tourner la page sombre des évènements afin de regarder vers l’avenir.

« Nous nous sommes dit au niveau Search for Common Ground sur financement de l’Union européenne, il était question de réduire la tension inter-communautaire. Parce que nous nous sommes rendu compte il y a plus de haine, il y a un manque de cohabitation entre les communautés. Nous avons bien voulu accompagner cette vision que le RFFED a sollicité l’apport de Search for Common Ground », a fait savoir Modeste Mauraye GOGI, Coordonnateur programme théâtre à l’ONG Search for Common Ground.

Les élèves/@Eric Ngaba

Les élèves/@Eric Ngaba

Selon le Coordonnateur, cette vision s’inscrit dans la ligne directe des projets de son institution sur le dialogue entre les communautés. C’est une vision, d’après lui, de faire en sorte qu’il y ait plus d’amour que de la haine entre les communautés centrafricaines. Le partenariat avec le RFFED consiste à travailler dans le cadre de la gestion et transformation de conflits en République centrafricaine. la deuxième édition de ce festival sera organisée l’année prochaine afin de pérenniser l’esprit de partage, de dialogue entre les communautés.

Eric NGABA

Commentaires

commentaires