Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique : les femmes chrétiennes messagères de la paix travaillent pour un avenir radieux

13873176_1072106789546092_2045040935321383641_n

Séminaire des femmes chrétiennes/@Image Min. Affaires sociales 

Ndjoni-Sango (Bangui 12/08/16) :

Par Eric NGABA

La 8ème conférence internationale des femmes d’action missionnaire s’est tenue du 23 au 30 juillet 2016 dans la salle de Faculté de Théologie Evangélique de Bangui (FATEB). Elle est placée sous le thème « Unité des femmes chrétiennes messagères de la paix pour une destinée meilleure « .

La 8ème conférence internationale des femmes d’action missionnaire placée sous le très haut parrainage de la Première Dame Brigitte Touadéra qui a été représentée par madame Évelyne Sarandji, l’épouse du Premier ministre centrafricain Simplice Mathieu Sarandji. Cette conférence a réuni environ 500 femmes venues de neuf pays d’Afrique francophone et de l’Europe à savoir entre autres le Cameroun, la Côte d’ivoire, la Guinée, le Mali, le Tchad, le Benin et la France.

Durant une semaine, elles ont échangé sur la gestion et la résolution des conflits qui gangrènent l’Afrique en particulier la République Centrafricaine.

La 8ème conférence est abritée par la République Centrafricaine qui va passer la main au Mali pour la prochaine qui se tiendra  en 2018, en lui remettant les drapeaux qui représentent les pays membres de ladite conférence. Dans son discours de circonstance, la ministre centrafricaine des Affaires sociales et de la Réconciliation nationale, Virginie Baïkoua, a interpelé les participantes sur la nécessité d’agir dans l’unité d’esprit pour briser tous les maux qui gangrènent la société.

13876224_1072107069546064_9168378463919894734_n

Les officielles/@Image Min. Affaires sociales

Des recommandations ont été faites par ces femmes messagères à l’endroit du gouvernement centrafricain et de la communauté internationale. Parmi ces recommandations, on note le réarmement des Forces Armées Centrafricaines (FACA) pour la question de sécurité de la population, l’exécution du programme de DDRR, la promotion de l’éducation et le problème des déplacés et réfugiés centrafricains.

« En tant que femme éducatrice, il est de mon devoir de rendre fidèlement à mon mari des enseignements  que j’ai appris durant ces moments d’échange « , a martelé Eveline Sarandji, qui a représenté la première dame Brigitte Touadéra.

La 8ème conférence internationale des femmes d’action missionnaire a démarré le 23 juillet et a pris fin le 30 juillet 2016 à Bangui. La prochaine conférence se tiendra au Mali en 2018.

Copyright : Ndjoni-Sango !

Commentaires

commentaires