Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique: bientôt l’exploitation de ciment dans la Lobaye par la société MEDCEM-QUIFEROU

les membres du gouvernement et le PDG de la société MEDCEM-QUIFEROU@Eric Ngaba

Par Erick NGABA 

Bangui 12 juin (Ndjoni Sango) : Le gouvernement centrafricain vient de signer une convention minière avec la société minière MEDCEM-QUIFEROU pour l’exploitation de ciment à Mbaïki dans la Lobaye. La signature de cette convention a eu lieu hier lundi à l’hôtel Ledger Plazza, entre les ministres, Léopold Mboli  Fatran des Mines et de la géologie, Henri-Marie Dondra, des finances, et Jacky Peughouia, PDG du Consortium cimentier MEDCEM-QUIFEROU.

La préfecture de la Lobaye va connaître dans peu de temps l’exploitation de ciment. A la demande d’un permis de recherche de calcaire faite par la société minière MEDCEM-QUIFEROU, le ministère des mines et de la géologie et le ministère des finances, ainsi que celui du commerce ont mené des études afin de mesurer tout le contour sur le projet de la cimenterie dans la Lobaye.

Les ministères sectoriels ont introduit en 2016 le projet de convention à l’assemblée nationale pour approbation selon la constitution. Les parties concernées ont convenu à l’octroi de permis de recherche à la société minière MEDCEM-QUIFEROU.

« La convention que nous avons signée est parie d’une demande qui nous a été introduite qui nous sollicitait le permis de recherche de calcaire afin de construire une cimenterie dans la Lobaye. Et cette demande a fait l’objet de plusieurs études. Après l’autorisation de l’Assemblée nationale, nous avons présenté le dossier au conseil des ministres et obtenu le décret qui a octroyé à la société minière MEDCEM-QUIFEROU le permis de recherche dans la région de l’Ombela Mpoko et de la Lobaye », a expliqué le des Mines et de la géologie, Léopold Mboli  Fatran.

A l’issue de la recherche de calcaire, la société minière MEDCEM-QUIFEROU, de droit centrafricain, va procéder à la construction de la cimenterie. En se réjouissant de cette convention, la société minière MEDCEM-QUIFEROU salue les efforts du gouvernement centrafricain pour la réalisation de ce projet de cimenterie.

« il s’agit depuis 2016 d’offrir à la population centrafricaine l’un de ces projets voulu à par la volonté politique du chef de l’Etat centrafricain d’avoir une cimenterie avec de coût moins sur le marché. C’est un projet semi-industriel qui va profiter à des centaines de l’emploi aux jeunes centrafricains », a fait savoir Andrien Bonny Eboumbou, PDG du Cabinet Inside Consulting.

Une fois la réalisation effective du projet, la société minière MEDCEM-QUIFEROU projette la production d’au moins 350000 tonnes annuellement. C’est la deuxième convention signée entre la société minière MEDCEM-QUIFEROU et le gouvernement centrafricain. La première concerne le permis de production de tôles et de fer.

L’auteur de l’article :

Erick NGABA est ressortissant du Département des Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université de Bangui où il a obtenu sa licence professionnelle en Journalisme. Free-lance, il est le Directeur de Publication et Webmaster de ce site d’informations. Courrier : doctarngaba@gmail.com , +236 72614325

Commentaires

commentaires