Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique : la Banque mondiale finance les projets de développement à Bambari

DG Banque mondiale et Touadera

Le président Touadera avec Mme Georgevia à  Bambari

Par Eric NGABA

Bangui 22/05/17 (www.ndjonisango.net): 6 milliards de FCFA, c’est le cout du financement des projets de développement de la ville de Bambari, chef lieu de la préfecture de la Ouaka au centre de la République Centrafricaine. Cette somme vise à financer les infrastructures sociales de base et le retour des déplacés dans la Préfecture de la Ouaka. C’est un engagement pris par la Directrice Générale de la Banque Mondiale, Kristalina Georgévia, au cours de sa visite de travail de deux jours dans le pays. Avec le Chef de l’Etat centrafricain,  Faustin Archange Touadera,  elle s’est rendue le vendredi 19 mai dernier dans la ville de Bambari 

Arrivée à Bangui, capitale de Centrafrique, le 18 mai 2017 à 18 heures locales, la Directrice Générale  Kristalina Georgévia s’est rendue le matin du 19 mai avec le Président centrafricain Faustin Archange Touadera à Bambari, à 385 km au centre du pays. Ce déplacement à l’intérieur de Centrafrique vise le financement de plusieurs projets dans le domaine des infrastructures de base, de la santé, de l’agriculture et de l’élevage dans la préfecture de la Ouaka. Sur place à Bambari, le Président Touadera et la Directrice Générale de la Banque Mondiale ont signé un accord de partenariat d’un montant de 13 milliards de FCFA.

Le chef de l’État centrafricaine et Mme la Directrice Générale de la Banque Mondiale ont lancé par la même occasion le projet Londo qui consiste à faire travailler les jeunes choisis grâce à une loterie dans les travaux de voiries urbaines de la préfecture de la Ouka. Les villes de Sibut, Kaga bandoro, Batangafo, le 3è et le 5è arrondissement de Bangui la capitale vont également bénéficier dans les jours à venir des travaux des infrastructures sociales pour le bien de leurs populations.

Les deux hautes personnalités ont visité une partie de la maternité de l’hôpital universitaire régional qui vient d’être réhabilitée par la Banque Mondiale. Profitant de leur présence dans cette ville meurtrie par le conflit, le président Touadera et Mme Georgévia ont assisté les blessés venus de la ville d’Alindao voisine où les groupes armés s’affrontent.

Le Président Touadera et Mme Kristalina Georgévia ont conféré le 20 mai dernier  en fin d’après midi avec la presse nationale. L’occasion leur a permis de faire l’annonce d’un appui supplémentaire pour le financement de l’énergie qui pose problème en Centrafrique. 30 milliards de FCFA, c’est le montant de ce financement de la Banque mondiale qui a répondu au projet du gouvernement centrafricain pour la création d’un champ solaire d’une capacité de 50 mégawatt par la Société Power-China.

La Banque mondiale avait octroyé à la République Centrafricaine un montant de 500 millions de dollars américains lors de la Conférence des Bailleurs de Fonds de Bruxelles. Pour cette année, le financement de cette institution va concerner la réinsertion sociale des ex rebelles dans le cadre du DDRR, du retour des déplacés, des infrastructures sociales et routières, de la fibre optique et des appuis budgétaires.

Nommée, le 28 octobre 2016, Directrice générale de la Banque internationale  pour la Reconstruction et le Développement (BIRD) une filiale de la Banque mondiale, Mme Mme Kristalina, qui était présente à la Conférence des Bailleurs de Fonds pour la République Centrafricaine à Bruxelles, avait promis d’effectuer sa première visite de travail en Afrique, en République Centrafricaine suite à la demande du Président centrafricain Faustin Archange Touadera.

Commentaires

commentaires