Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique: la chambre d’agriculture octroie des sites aux maraîchers de Bangui

les maraîchers de Bangui avec les cadres de la chambre d’agriculture@Crédit photo: Fiacre Salabé

Par Fiacre SALABE

Bangui 4 juillet 2018-Ndjoni Sango : La chambre d’agriculture, d’élevage, des eaux et forêts, de chasse pêche et du tourisme (CAEEFCPT) appuie les municipalités de Bimbo, Begoua et Boeing à voler au secours des maraîchers à travers le projet d’identification et d’octroi des sites pour leurs activités de maraîchage. La fédération centrafricaine des maraîchers se dit soulagée de ce projet initié par la chambre d’agriculture.

La promotion de l’entreprenariat et la maraîchage en milieu jeunes, tel est l’objectif recherché par la chambre d’agriculture à travers ce projet consacré à l’identification et l’octroi des sites aux maraîchers de Bimbo, Bégoua et Boeing, localités situées dans la région de l’Ombella-Mpoko.

L’ensemble de ces sites sont identifiés à Ngoulékpa, Mboko, Kombo, Danzi, Djebel, Sô, Voudambala et Adecaf. Pour le président de ladite chambre, plusieurs problèmes ont émaillé les activités des maraîchers notamment le non accès aux sites, la difficulté d’accéder aux semences de qualité ainsi que les matériels de travail, c’est ce qui à pousser son institution à mettre en œuvre ce projet.

« Ce projet vise à aider et équiper les maraîchers dans leurs actions. Il vise aussi à promouvoir l’entreprenariat en milieu jeunes, en se basant sur le maraîchage. La mission de la chambre est d’apporter des solutions idoianes aux maraîchers dans leurs actions. C’est le processus de la présentation des différents sites déjà identifiés que nous entamons ce jour. Et faire en sorte que ces sites leur reviennent de droit, et avec le temps, les regrouper en coopérative pour enregistrer ces sites en leur nom avec les titres fonciers à l’appui, afin que dans l’avenir, ils ne soient pas inquiétés. Il importe de souligner aussi le problème d’accès aux sites, aux semences de qualité et aux matériels adéquats pour mener à bien leurs activités. Nous envisageons également, la création d’autres chambres régionales dans les 7 régions du pays permettant d’alléger notre mission », a expliqué Désiré Yassigao, président de la chambre d’agriculture.

De leur côté, les maraîchers ont exprimé leur satisfaction les sites qui leur sont octroyés par la chambre d’agriculture, et disent vouloir faire bon usage afin d’apporter de la nourriture aux populations centrafricaines.

« Nous avons un sérieux problème de la nourriture et c’est ce qui est très souvent à l’origine des maux qui gangrènent notre pays. Pour nous les maraichers, la démarche entreprise par la Chambre d’agriculture est la meilleure solution de sortie de cette crise car, il suffit pour nous d’avoir nos propres sites et commencer à faire nos activités. Nous souhaitons que ce projet soit pérénisé« , a expliqué Édouard Tamiron, président des maraîchers.

Il est à noter que le projet d’identification et d’octroi des sites aux maraîchers dans l’Ombella-Mpoko qui a connu un succès inédit en présence des autorités desdites localités, est financé sur fonds propre de la chambre d’agriculture.

Commentaires

commentaires