Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique: l’Afrique du Sud et la RCA sur de nouvelles bases de coopération en ressources naturelles

afriqu-sud-et-rca

La signature d’accord de coopération entre les 2 minitres/@Eric Ngaba

Par Eric NGABA

Bangui 04/11/16 (Ndjoni Sango.net) : la République Centrafricaine à travers ses innombrables ressources naturelles commence renoue contact avec les investisseurs. Les autorités du pays ont multiplié des efforts pour sortir le pays du marasme économique qui handicape son développement. A cet effet, la République Centrafricaine et la République dAfrique du Sud à travers les ministres centrafricain et sud-africain des mines, Léopold Mboli Fatran et Godfrey Oliphant ont signé, le 22 octobre 2016 à Bangui, une déclaration d’intention dans les domaines de la géologie et des ressources minérales et pétrolières afin de renforcent davantage les relations bilatérales.

La République Centrafricaine qui a sombré dans une crise sans précédent depuis trois ans comme à se relever résolument de ses cendres. Après le retour à l’ordre constitutionnel, les investisseurs s’engagent à revenir dans ce pays pour investir dans divers domaines économiques. Les gouvernements centrafricain et  sud-africain viennent de tisser les liens de leur coopération  dans les domaines politique et économique. Une délégation sud-africaine a séjourné à Bangui, capitale de la République Centrafricaine du 17 au 23 octobre 216.

Composée de neuf membres, la délégation conduite par le ministre sud-africain des Mines, Godfrey Oliphant, a échangé avec les hautes autorités centrafricaines. Les autorités des deux pays ont apprécié à leur juste valeur les relations politiques étroites, et ont cherché à renforcer davantage les liens économiques en général et dans les domaines de la géologie et des ressources minérales et pétrolières en particulier. Durant les cinq jours  de la délégation sud-africaine dans la capitale centrafricaine ont permis d’approfondir relations bilatérales entre la République  d’Afrique du Sud et la République Centrafricaine par des discussions politiques et techniques.

Reconnaissant que la République Centrafricaine et l’Afrique du Sud sont toutes deux dotées de riches ressources minérales, les gouvernements de ces deux pays amis veulent raffermir  leur coopération afin développer ensembles les expertises, et les expériences dans le domaine de l’exploitation des ressources naturelles. Car la coopération dans le domaine de l’exploration des ressources minérales et pétrolières, le développement et le bénéfice n’est possible qu’à travers des mesures objectives et coordonnées.

Les deux gouvernements représentés par leurs ministres des mines dont Léopold Mboli Fatran pour la République Centrafricaine et Godfrey Oliphant pour la République d’Afrique du Sud ont signé une déclaration d’intention qui permet de tisser les relations bilatérales dans le domaine minier et pétrolier.

« Nous avons signé une déclaration d’intention qui sanctionne la fin de mission de travail des experts sud-africains conduite par le ministre sud-africain des mines à Bangui pendant une semaine. L’Afrique du Sud par cette mission veut renouer ses coopérations avec la République Centrafricaine, notamment en matière de ressources minières mais aussi en matière de la coopération en générale. Cette déclaration d’intention trace aujourd’hui ce cadre de coopération qui est défini à court et à moyen terme », a martelé le ministre centrafricain des mines Léopold Mboli Fatran.

Le membre du gouvernement a expliqué que le contenu qui est appuyé d’un plan d’action à trait surtout au renforcement des capacités humaines et matérielles et aussi améliorer l’existant.

« Comme vous le savez, depuis son accession à la magistrature suprême de l’Etat, le président Touadera attache une importance  intérêt particulier à l’amélioration des conditions de vie des artisans miniers. C’est dans ce cadre que nous avons sollicité l’appui de l’Afrique du sud pour que toute la filière de diamants soit soutenue et améliorée afin de permettre un léger mieux aux artisans, aux collecteurs et aux populations. Nous ne pouvons pas vendre à juste prix et valoriser nos ressources si nous ne structurons pas ces ressources. C’est toute cette vision qui est définie dans cette déclaration d’intention« , a-t-il expliqué.

Le gouvernement sud-africain invite également le gouvernement centrafricain à visiter l’Afrique du sud avec toutes ces structures minières et de rencontrer les investisseurs Sud-africains. Cela est une nécessité de la mise en œuvre d’une approche politique de développement durable et la mise en œuvre des politiques des ressources minérales et pétrolières qui tiennent compte des questions économiques, sociales et environnementales des deux pays.

« Je voudrais rassurer le gouvernement centrafricain que l’Afrique du sud est et sera aux côtés de la République Centrafricaine, plus particulièrement à table ronde des bailleurs à Bruxelles sur la RCA. Je vais informer le gouvernement de mon pays et tous mes collègues sur les détails pour que nous puissions soutenir la RCA dans tous les projets de son développement », a affirmé, Godfrey Oliphant, ministre sud-africain des mines.

L’Afrique du sud est un pays qui a de longues expériences de 100 ans dans le domaine d’exploitation structurée industrielle des mines. Dans le secteur  minier en Afrique du Sud, opèrent plus de 1700 sociétés minières. Etant un grand pays producteur de diamants, l’Afrique du sud envisage d’apporter son expertise à la République centrafricaine.