Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique : Le FMI accorde 65 milliards de FCFA au gouvernement

IMG_5302

Conférence de presse/@Eric Ngaba

Ndjoni Sango (Bangui 01/06/16) :_Le Fonds mondial International (FMI) a annoncé l’octroi d’une aide de 65 milliards de FCFA au gouvernement centrafricain en termes de la facilité élargie de crédit. L’annonce de ce fonds a été faite le 27 mai 2016 à Bangui, par le chef de division adjoint du département Afrique du Fonds Monétaire Internationale (FMI), Samir Jahjah, lors d’une conférence de presse à l’hôtel Ledger à Bangui.

L’économie en République centrafricaine est au centre de toute action des nouvelles autorités issues des urnes. La question de la relance économique devient une préoccupation de l’heure afin d’attaquer les grands champs tels que le DDRR, la Réconciliation nationale que le gouvernement doit s’employer à y remédier. La communauté internationale qui a été aux chevets de la République centrafricaine durant trois années de la récente crise, continue de manifester son engagement à appuyer les nouvelles autorités dans la dynamique de remettre le pays sur le chemin de la réconciliation et du développement auxquels le peuple aspire.

C’est dans cette lancée que le Fonds mondial International a réitéré son soutien au gouvernement de Simplice Mathieu Sarandji. La relance économie du pays très affectée par cette crise militaro-politique depuis est au cœur de discussion entre cette institution monétaire et le gouvernement centrafricain. Ces échanges ont été centrés sur les politiques économiques et les réformes structurelles nécessaires pour remettre l’économie sur la voie d’une croissance durable et inclusive, améliorer la compétitivité, et promouvoir une bonne gouvernance, après la longue crise politique et humanitaire qui a éclaté en 2012. Ainsi, une aide budgétaire de 65 milliards de francs CFA sera octroyée au gouvernement comme l’a annoncé le chef de mission de FMI, chef de division adjoint du département Afrique du FMI, Samir JahJah.

Cette somme représente 75 % de la quote-part de la RCA au sein du FMI. Cette aide budgétaire est accordée à la RCA pour une période de trois ans sous réserve de confirmation de la direction générale du FMI et de son Conseil d’Administration pendant une conférence à Genève qui se tiendra le mois de juillet 2016. Ce fonds sera utilisé notamment dans le domaine de la santé et de l’éducation. Dans son message, le chef de mission du FMI  Samir JahJah  a encouragé le gouvernement centrafricain à revoir le système fiscal en vue d’engager la réforme fiscale tout en conciliant une discipline budgétaire durable.

La mission du FMI conduite par Samir Jahjah à Bangui a fait 10 jours d’un travail de fond avec le gouvernement centrafricain. À partir des conclusions préliminaires de cette mission, les services du FMI prépareront un rapport qui, sous réserve de l’approbation de la Direction, sera présenté au Conseil d’administration pour examen et décision sur cet appui à la République centrafricaine.

De son côté, le ministre centrafricain des finances et du budget, Henri-Marie Dondra, a exprimé une satisfaction à l’annonce de cette aide  qui intervient, d’après lui, à un mois de la conférence de Bruxelles avec les partenaires au développement.  Cet aide vient après celle de 9,2 milliards accordée par  la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC), le 11 mai dernier au gouvernement centrafricain. À cela s’ajoute également l’aide budgétaire d’environ 6 milliards FCFA annoncée par l’Agence Française de Développement (AFD).

Eric NGABA

Commentaires

commentaires