Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique : les infrastructures administratives et routières de Bouar font peau neuve

Bâtiment administratif de Bouar construit

Par Erick NGABA

Bangui 13 aout 2018—Ndjoni Sango : Avec l’appui de l’Union européenne sur le 10ème FED (Fonds Européen de Développement) à hauteur de 4 Milliards de FCFA, le gouvernement centrafricain a réhabilité les infrastructures administratives et routières de Bouar, préfecture de la Nana-Mambéré. L’inauguration de ces infrastructures a eu lieu le samedi dernier dans cette ville située à l’ouest de Centrafrique.

La réhabilitation des bâtiments de la préfecture, de la mairie de Bouar, la construction du centre administratif et du tronçon Bouar-Bozoum permet au gouvernement centrafricain de restaurer l’autorité de l’Etat et la stabilité dans la préfecture de la Nana Mambéré.

L’inauguration de ces infrastructures en présence du président Faustin Archange Touadera, des membres du gouvernement, et de l’Ambassadrice et Cheffe de la délégation de l’Union Européenne, Samuela Isopi, était une occasion de confirmer le retour effectif de l’administration de l’Etat de paix qui s’installe dans une bonne partie ouest du pays.

Dans son discours, Samuela ISOPI, Ambassadrice et Cheffe de la délégation de l’Union Européenne a indiqué que le projet « réhabilitation des services de base et renforcement des capacités des autorités locales dans les pôles de développement PDD est un projet phare de la coopération entre l’Union Européenne et la République Centrafricaine ».

Elle a estimé que la réhabilitation de ces infrastructures permet de rendre plus visible la présence de l’État centrafricain dans la région.

« La réhabilitation de la piste rurale Bouar-Bozoum est synonyme de mobilité, de connexion de liberté de mouvement –servira à faciliter le commerce et les échanges humains et économique, mais aussi à créer des meilleures conditions logistiques pour assurer la sécurité », a déclaré Samuela Isopi.

Pour sa part, l’ordonnateur national du Fonds Européen de Développement, Félix Moloua, par ailleurs ministre de l’économie, du plan et de la coopération a rappelé que le projet de réhabilitation est financé est sur le 10ème FED. Ce Fonds Européen de Développement est la convention signée en 2010 entre la commission de l’Union Européenne et le gouvernement centrafricain pour un cout total d’environ 18 milliards de FCFA.

« Ces travaux sont les fruits du RCPCA notamment le pilier 2 : renouveler le contrat social entre l’Etat et la population par le biais de infrastructures réhabilitées et fonctionnelles pour répondre aux besoins des populations de Bouar. Ainsi que le pilier 3 : assurer le relèvement économique et la relance des secteurs productifs à travers la construction des infrastructures nécessaires », a précisé le ministre Félix Moloua avant de citer le premier pilier du RCPCA visant la paix et de la sécurité.

En remerciant l’Union Européenne pour ses efforts au profit du relèvement du pays, le président centrafricain, Faustin Archange Touadera a instruit les préfets, sous-préfets de regagner leurs postes afin de répondre aux besoins des populations

Commentaires

commentaires