Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA : Avec plus de 50 milliards FCFA, Touadera lance le projet « Londo » à Alindalo

Le chef de l'Etat centrafricain Faustin Archange Touadera salue la population d'Alindao

Le chef de l’Etat centrafricain Faustin Archange Touadera salue la population d’Alindao

Par Mamadou NGAÏNAM

Bangui 16 août 2019—(Ndjoni Sango) : Le président de la République centrafricaine, Faustin Archange Touadera, a lancé jeudi dernier à Alindao, au centre-est du pays, les activités du projet Londo. Financé par la Banque Mondiale, ce projet permet de fournir des emplois temporaires aux populations vulnérables, notamment les femmes et les jeunes et de faciliter ainsi l’accès aux services sociaux de base dans la localité.

Les activités du projet Londö lancées dans les 57 villes des Sous-préfectures ciblées de la RCA, sont maintenant lancées à Alindao, dans la Basse-kotto. le président Touadera s’est personnellement déplacé à Alindao pour rassurer la population affectée par la crise.

« J’éprouve une immense joie de me retrouver parmi vous, pour lancer les projets LONDO, et vous dire tout l’intérêt que je porte à la Préfecture de la Basse-Kotto et, surtout, à la restauration de l’autorité de l’Etat dans cette partie de notre pays. La présente cérémonie est donc la continuation de ce qui s’est fait jusque-là, car il reste beaucoup à faire pour sortir notre peuple de cette misère et de cette pauvreté » a déclaré Faustin Archange Touadera à Alindao.

Le projet est financé par la Banque mondiale à hauteur de 50 milliards de francs CFA, pour une durée de trois années supplémentaires.

« J’ai fait le plaidoyer auprès des autorités de la Banque Mondiale et obtenu les financements additionnels d’un peu plus de 50 milliards de FCFA, qui vont prolonger ce projet de trois années supplémentaires avec le nouveau volet « Löndo Plus » qui entrera en vigueur très bientôt. C’est dire que les populations d’Alindao vont bénéficier de Londö suivi très prochainement de Londö Plus », a-t-il fait savoir.

Devrait être lancé à Alindao en 2017, le projet Londo a pris du retard du fait de l’insécurité chronique qui affectait la localité. L’occasion pour le président centrafricain de lancer un appel à la paix et à la réconciliation dans la localité.

« Vous l’avez compris, mes chers Compatriotes, l’insécurité est incompatible avec le développement. Sans la paix et la sécurité, aucun développement n’est possible.
Le succès de ce projet qui offre des travaux à haute intensité de main d’œuvre aux populations a retenu mon attention »,
a-t-il insisté.

Le lancement des activités du projet sont aujourd’hui effectif à Alindao grâce à la mise en œuvre de l’accord de paix de Khartoum. Le président a ainsi invité la population de la Basse-kotto, à soutenir cet Accord dont la mise en œuvre appelle l’attention de toutes les parties signataires pour donner de l’espoir à la population en détresse.

« Comme vous le savez, grâce à la politique de main tendue et de dialogue que j’ai prônée depuis ma prise de fonction, nous sommes parvenus à signer, le 6 février 2019, avec les 14 groupes armés, un Accord Politique pour la Paix et la Réconciliation », a renchérit le président Touadera.

A travers le projet Londo, le président centrafricain entend soulager la souffrance des populations des villes et des campagnes, quotidiennement confrontées aux affres de la misère et de la pauvreté rurale et urbaine.

Commentaires

commentaires