Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Afrique du Sud : l’ambassadeur centrafricain à Pretoria appelle ses compatriotes à plus de vigilance

Par Fiacre SALABE

André Nzapayeké, Ambassadeur centrafricain à Pretoria en Afrique du Sud

Bangui 4 septembre 2019— (Ndjoni Sango): Après les agressions jugées xénophobes perpétrées par les Sud-africains dans les villes comme Johannesburg, Pretoria, Ekurhuleni puis Durban contre des ressortissants africains, l’Ambassadeur centrafricain à Pretoria, André Nzapayeke, craint le risque des dégâts collatéraux. Il appelle ressortissants centrafricains à plus de vigilance. Appel lancé officiellement sur sa page Facebook demandant aux ressortissants centrafricains présents sur le sol sud-africain de faire preuve de prudence.

Les violences de ces derniers temps perpétrées par les sud-africains contre la communauté zambienne vivant en Afrique du Sud ont poussé les autorités diplomatiques centrafricaines de Pretoria à plus de vigilance vis-à-vis de leurs ressortissants.

Dans un communiqué publié ce mardi 3 septembre, le Représentant plénipotentiaire de la République centrafricaine au près de l’Afrique du Sud André Nzapayeke appelle les ressortissants centrafricains présents sur le sol sud-africain à plus de vigilance afin de ne pas être la cible de ces violences.

« Compte tenu des violences de ces derniers temps, nous voulons attirer l’attention de nos compatriotes qui sont présents en Afrique du Sud de faire preuve de vigilance et de prudence afin qu’ils ne soient pas la cible de ces vindictes », indique le communiqué.

Selon le communiqué, les autorités diplomatiques appellent aussi les ressortissants à se faire enregistrer auprès des services consulaires de l’ambassade centrafricaine basée en Afrique du Sud pour leur sécurité.

Le même communiqué attire l’attention des ressortissants centrafricains au respect scrupuleux des lois et règlements en vigueur du pays d’accueil.

« Nous demandons à nos compatriotes de limiter leurs déplacements et de poursuivre leurs activités respectives conformément aux lois et règlements en vigueur dans le pays d’accueil», ajoute le communiqué.

Il est à noter que d’ores et déjà, certaines rumeurs circulent sur les réseaux sociaux faisant état de trois ressortissants centrafricains qui seraient morts suite à ces violences xénophobes sud-africaines.

Le diplomate centrafricain réfute tous les faits et affirme qu’aucun ressortissant centrafricain n’a perdu la vie lors de ces hostilités.

« Plus de cinq morts ont été comptabilisées pendant ces violences, parmi lesquelles on ne trouve aucun centrafricain qui a perdu sa vie », a précisé André Nzapayeke

Commentaires

commentaires