Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique: 1400 tonnes de vivres octroyés par la Chine pour l’assistance humanitaire d’urgence

Les denrées alimentaires données par la chine@Eric Ngaba

Par Erick NGABA

Bangui 05 février 2018 (Ndjoni Sango) : Le gouvernement chinois a octroyé le 31 janvier dernier des tonnes de vivres au gouvernement centrafricain pour une assistance humanitaire aux personnes déplacées par la violence dans le sud-est du pays. La remise de ces vivres composés des céréales, des légumineuses, du sel, de l’huile végétale et de la farine enrichie, a eu lieu la semaine dernière à la base logistique de PAM à Bangui.

Face au désastre humanitaire dont fait face la République Centrafricaine, le gouvernement chinois a décidé d’appuyer le gouvernement centrafricain afin de réponde aux besoins urgents des  victimes de derniers affrontements armés dans le pays.

«Cette assistance humanitaire se fait très fréquemment chaque année dans tous les domaines sociaux. J’insiste à féliciter le travail que le PAM fait pour l’exécution de ce don.  J’aimerais profiter de cette occasion pour exprimer une idée. C’est que l’assistance internationale est souvent nécessaire pourtant les efforts du pays lui-même est toujours essentiel et indispensable. Parce que l’origine de la crise dans de différents domaines vient de la pauvreté. Donc il faut coût que coût éradiquer la pauvreté. Pour ce faire, il faut absolument lutter avec toutes forces la pauvreté. Il faut que le peuple tout entier face des efforts pour changer cette situation. Je réaffirme une fois encore l’engagement du gouvernement chinois de toujours se mettre à côté du peuple centrafricain et du gouvernement centrafricain pour travailler ensemble dans une coordination bilatérale et multilatérale« , a déclaré l’ambassadeur de Chine en République centrafricaine, Ma Fulin, qui a rappelé un dicton « chinois dit on peut sauver l’urgence mais pas la pauvreté ».

Ces denrées alimentaires dont le PAM a la charge vont être distribué dans les préfectures de Haute-Kotto, Basse-Kotto, Mbomou et Haut-Mbomou, la Ouaka, l’Ouham-Pende et l’Ouham, en faveur d’environ 135.000 personnes extrêmement vulnérables, à en croire le Représentant du PAM en Centrafrique, Felix Gomez.

« Dans un contexte international marqué par plusieurs crises majeurs et la rarété des ressources, le soutien de la Chine va permettre au PAM d’éviter de devoir réduire davantage ou de prioriser l’assistance alimentaire apportée aux populations les plus vulnérables. L’assistance ainsi fournie sera en cohérence avec la stratégie du gouvernement centrafricain énoncé dans le Plan de Relèvement et de consolidation de la paix 2017-2021 dont l’un des axes consiste à renforcer la sécurité alimentaire et à graduellement résoudre les problèmes de développement », a indiqué le Représentant du PAM en recevant ce don pour exécution.

Du côté du gouvernement centrafricain, le don de ces vivres par la Chine à hauteur de 2 milliards de dollars soit un peu plus d’un 1milliards de francs CFA, témoigne l’excellente qualité de coopération entre la Chine et la RCA.

« La remise de ce don témoigne l’expression d’un engagement du gouvernement chinois et vient à point nommé pour soulager les nombreuses familles centrafricaines en situation de détresse.  Dans ce contexte difficile, le gouvernement a élaboré le RCPCA, cadre politique national appuyé par l’ensemble de toute la communauté internationale, pour sortir le pays de cette crise. Ce don est une réponse appropriée du gouvernement chinois en faveur de la République Centrafricaine marquant ainsi l’appui de ce pays frère et amis à l’appui de ce plan RCPCA. Au nom du Président de la République centrafricaine et du gouvernement, je voudrais témoigner la gratitude du peuple centrafricain au gouvernement chinois pour cet appui », a témoigné Bertrand Touaboy, Ministre des petites et moyennes entreprises, représentant du ministre de la coopération et du plan et de l’économie à la cérémonie de la remise de don.

En 2017,  la Chine a fait un don de 800 millions de riz qui a permis au gouvernement centrafricain de soutenir à cette époque les victimes de conflits armés.

Commentaires

commentaires