Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Gabon: les ressortissants centrafricains abandonnés à leur triste sort par le consulat

les centrafricains vivant au Gabon@image Romuald Digol

Par Erick NGABA

Bangui 11 juillet 2018-Ndjoni Sango : Les citoyens centrafricains vivant au Gabon se retrouvent aujourd’hui dans une situation d’urgence. Depuis le décès du Consul il y a un mois, la communauté centrafricaine de ce pays ne sait à quel saint se vouer pour le renouvellement des papiers administratifs permettant la libre circulation  face au contrôle de la police. Désemparés, ils appellent les autorités de Bangui à la rescousse.

Les ressortissants centrafricains au Gabon voient leur circulation limiter sur le sol gabonais. Face au contrôle de routine de la police, il est difficile pour eux de circuler librement dans le pays de l’Afrique centrale.

D’après certains ressortissants centrafricains contactés par la rédaction, les portes du consulat de la République centrafricaine à Libreville sont fermées depuis le décès du Consul il y a un mois.

Face à cette situation, ils ne savent comment renouveler leurs cartes de séjours, laissez-passer et passeports pour pouvoir circuler librement dans le pays.

« Les Centrafricains du Gabon sont depuis ces derniers temps abandonnés à leurs triste sort sans aucune couverture consulaire depuis la disparition de notre consul honoraire. Beaucoup de compatriotes voudront en profiter des vacances pour se rendre à Bangui pour rester un moment à côté des parents mais ils sont bloqués ici faute de laissez-passer », explique Romuald Digol, Porte-parole de la colonie centrafricaine au Gabon.

A défaut des services du consultât, la communauté centrafricaine au Gabon demande au gouvernement centrafricain de passer à un plan B afin de décompter cette situation.

« Vu le vide consulaire, nous demandons au gouvernement de prendre sa responsabilité afin de donner mandat au Président de notre communauté auprès des autorités gabonaises de nous délivrer le laissez-passer par ordonnance », préconise le Porte-parole de la colonie centrafricaine au Gabon.

Au Gabon, Romuald Digol a indiqué que les contrôles de la police sont fréquents. Or, d’après lui, nombres des ressortissants centrafricains dans ce pays de l’Afrique centrale ont leurs passeports expirés et ne savent quoi faire pour être en règle vis-à-vis de la police.

« Ici, il y a trop de contrôle de la police. Beaucoup des compatriotes dont leurs passeports sont expirés sont obligés de prendre le visa sur un laissez-passer », a-t-il ajouté.

Les centrafricains au Gabon@image Romuald Digol

Après la disparition du Consul, les services du consulat sont tous fermés jusqu’alors sans aucune raison évoquée, à en croire Romuald Digol qui a souligné que le personnel du consulat est pour la plupart constitué des Gabonais.

L’auteur de l’article :

Erick NGABA est ressortissant du Département des Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université de Bangui où il a obtenu sa licence professionnelle en Journalisme. Free-lance, il est le Directeur de Publication et Webmaster de ce site d’informations. Courrier : doctarngaba@gmail.com , +236 72614325

Commentaires

commentaires