Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Le Pape François salue la rencontre entre Donald Trump et Kim Jong-Un

Donald Trump et Kim Jong-Un franchissent ensemble la ligne de démarcation entre les deux Corée (ANS

Ce dimanche 30 juin 2019, Donald Trump est devenu le premier président américain de l’Histoire à fouler le sol nord-coréen, accompagné du leader Kim Jong-Un. Après avoir récité la prière de l’Angélus, le Pape François a salué un geste «significatif».
«Ces dernières heures, nous avons assisté en Corée à un bon exemple de culture de la rencontre. Je salue les protagonistes, en priant qu’un tel geste significatif constitue un pas de plus sur le chemin de la paix, pas seulement sur la péninsule, mais en faveur du monde entier»: déclaration du Pape François ce dimanche, juste après la prière de l’Angélus qu’il a récitée depuis les fenêtres des appartements pontificaux du Palais apostolique.

Cette troisième rencontre entre Donald Trump et Kim Jong-Un, qui survient un an après leur premier sommet à Singapour, s’est déroulée dans un endroit très symbolique: la fameuse zone démilitarisée (DMZ) qui sépare les deux Corées depuis la fin de la guerre, en 1953.

Donald Trump, qui revient du sommet du G20 au Japon, a franchi la ligne en béton qui matérialise la frontière et marché brièvement en territoire nord-coréen, aux côtés  du leader Kim Jong-Un, avant de faire demi-tour. Les deux hommes, souriants, ont ensuite posé pour les photographes derrière la ligne de démarcation du village de Panmunjom, lieu où fut signé l’armistice de 1953.

Le locataire de la Maison-Blanche a déclaré être «fier» de son geste, saluant «un grand jour pour le monde»; de son côté Kim Jong-Un a dit espérer «surmonter les obstacles» grâce à ses liens «merveilleux» avec le président américain.

Les négociations entre les deux pays, qui étaient dans l’impasse après l’échec du sommet de Hanoï il y a quatre mois, devraient reprendre «d’ici deux à trois semaines», a annoncé Donald Trump.

La dénucléarisation de la Corée du nord est une des principales pierres d’achoppement dans le processus de détente. Washington exige que Pyongyang renonce définitivement à son programme nucléaire avant toute levée de sanctions internationales.

Commentaires

commentaires