Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Que fait réellement la France en RCA?

Jean Pierre Delattre, ambassadeur de France à l’ONU

Par Mariam NGONG

Yaoundé 12 mars 2019–(Ndjoni Sango): L’ambassadeur  et le délégué permanent de la France à l’ONU François Delattre a salué l’accord de paix signé entre le gouvernement de la République Centrafricaine et les leaders des 14 groupes armés suite aux pourparlers à Khartoum.

« Cet accord peut et doit marquer un nouveau départ pour la RCA « , a déclaré François Delattre.

L’ambassadeur a souligné que le « rôle principal a été joué par l’Union Africaine et par l’ONU » lors des pourparlers de Khartoum.

Outre de cela, Delattre a nommé 3 objectifs qu’il est indispensable de faire au premier. Selon lui, c’est la cessation des violences commise par les groupes armés, le respect de l’accord de 2015 signé au forum de Bangui, et, non négligeable, le « rôle principal » de la communauté internationale sur la question du support des accords sur tous les niveaux.

Sur ce fond, l’ambassadeur a confirmé que la France continuera de soutenir le Président Faustin-Archange Touadéra.

 »La France restera pleinement engagée aux côtés de la RCA pour soutenir la mise en oeuvre de l’accord« , dixit l’ambassadeur.

En principe, l’ambassadeur a rien dit de neuf, juste qu’il vient encore une fois de démontrer l’hypocrisie de la France.

Déclarer que la « France salue cet accord de paix » c’est, apparemment, tout ce qu’elle peut faire. Aussi on voudrait payer attention aux paroles de Dellatre. Selon lui un des rôles principaux à Khartoum a été joué par l’ONU.

Mais qu’a fait l’organisation internationale outre des déclarations inutiles ? Rien de bon.

C’est au moment quand un grand progrès sur le règlement pacifique a été fait en Centrafrique que l’occident a décidé de montrer son « soutien » en payant une visite au Soudan.

Mais qu’a fait la délégation de l’ONU outre de belles photos ? La réponse reste la même – rien.

Il faut aussi noter que c’est les journalistes français de RFI qui étaient les premiers à diffuser une intox en octobre dernier, disant que les groupes armés quittent l’accord d’entente signé à Khartoum en août (https://twitter.com/EdouardDropsy/status/1054043140485775361) . Quesque c’est, si ce n’est pas une intox visée à déstabiliser le règlement pacifique du conflit en RCA ?

Bien sûr, maintenant que l’accord est signé, la France n’a pas le choix, outre de déclarer son « soutien », mais nous, les Centrafricains, savons bien mieux que d’autres qu’ils sont des gens à double face.

Un contingent de 13 000 soldats de la MINUSCA se trouve en RCA pour plus de 4 ans, mais les résultats de leur travail/présence n’ont pas été remarqué. La situation n’aurait pas changé si ça n’était pas pour le Soudan et la Russie qui sont intervenu en été de 2018 et nous ont montré un exemple de vraie diplomatie.

Depuis, 6 mois sont passés et les résultats dépassent toutes les attentes. Les conditions de l’accord de paix sont respectés et mêmes les groupes armés démontrent leur fidélité envers cette accord (malgré quelques difficultés.) Pourquoi l’occident n’a pas pu faire en 5 ans ce que d’autres on fait en 6 mois ?

La réponse est assez évidente – la communauté internationale et surtout la France n’ont pas besoin de la restauration de la RCA… ainsi que d’autres pays africains…

Une Afrique forte est un mal pour l’Europe, car la restauration du continent est ce qui va couper à la France l’accès aux ressources naturelles et, conséquemment, au flux monétaire.

Commentaires

commentaires