Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: la levée de l’embargo sur les armes, le président Touadéra sollicite l’appui de Paris

Par Fiacre SALABE

le président français Emmanuel Macron_et son homologue centrafricain Faustin Archange Touadera à Paris
le président français Emmanuel Macron_et son homologue centrafricain Faustin Archange Touadera à Paris en 2018

Bangui 6 Septembre 2019—(Ndjoni Sango): Lors de sa visite officielle la semaine dernière à Paris, le chef d’Etat Faustin Archange Touadéra a été reçu à l’Elysée par le président français Emmanuel Macron. Un tête-à-tête a eu lieu entre les deux chefs d’Etats sur plusieurs sujets dont la question de l’embargo imposé par le Conseil de Sécurité sur les armes à destination de la République centrafricaine.

Parmi tant de sujets abordés par les présidents centrafricain et français à l’Elysée, la question de la levée totale de l’embargo, une préoccupation des autorités centrafricaines, a été évoquée par le président centrafricain.

Le chef de l’Etat centrafricain, Faustin Archange Touadéra, a ainsi sollicité l’apport de la France pour la levée de cet embargo, empêchant l’opérationnalisation des Forces Armées Centrafricaines (FACA).

 « Aujourd’hui la République centrafricaine est sous embargo, nous avons besoin que la France nous appuie pour qu’il y est la levée de l’embargo permettant aux forces de défense nationale qui sont formées par l’EUTM d’être opérationnelles » a martelé Faustin Archange Touadéra, aux confrères de RFI.

En dépit de cet embargo, la Fédération de la Russie qui s’est imposée comme partenaire stratégique de la République centrafricaine, a pesé de son poids diplomatiques pour livrer gracieusement, et à deux reprises, des armes au gouvernement centrafricain.   

Il est à noter que la question de la levée de l’embargo sur les armes à destination de la République centrafricaine demeure encore sensible car tous les yeux sont rivés vers le Conseil de sécurité de l’ONU censé décider le sort de la Centrafrique d’ici fin septembre.

Pour y parvenir, la France de son côté se doit de jouer franc jeu pour que la levée de cet embargo soit effective car il en va de sa crédibilité et de son engagement afin gagner la confiance de la population centrafricaine.

Car, dans leurs discours, les autorités françaises affirment le réengagement de la France au côté de la République centrafricaine y compris son soutien au processus de la paix.

Commentaires

commentaires