Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA : le diplomate Russe Vladimir Titorenko doute de la formation des FACA par l’EUTM

Les éléments FACA en formation au camp Kassaï par les instructeurs européens de l’EUTM@Erick Ngaba

Par Mamadou NGAÏNAM

Bangui 29 août 2019— (Ndjoni Sango) : L’ambassadeur de la Russie en RCA, Vladimir Titorenko a accordé une interview dans laquelle il a commenté le reportage fabriqué de la chaîne américaine CNN, tout en relevant la négativité de la formation que la mission de l’Union européenne EUTM donne aux Forces armées centrafricaines (FACA).  

Le diplomate russe à Bangui réagit face aux critiques sans fondement des journalistes américains de CNN sur les Instructeurs Russes en Centrafrique. Il a expliqué le rôle important des instructeurs russes aux côtés des FACA qui sert à combler les faille de la formation donnée par la mission européenne d’entrainement en RCA (EUTM-RCA).

« Les instructeurs russes en RCA s’occupent seulement par la formation des éléments des forces armées de ce pays et par le perfectionnement des officiers et des commandants. En plus, nos instructeurs sont obligés de recycler les militaires qui ont passé leur formation chez les instructeurs de la soit-dénommé mission d’entrainement militaire de l’Union Européenne, EUTM » dixit Titorenko.

Il a ajouté qu’il n’est pas tout à fait correct de qualifier la mission EUTM en tant que mission de l’Union européenne, car elle inclut aussi les éléments des forces armés de la Géorgie et de la Moldavie. D’après le diplomate russe, ces pays ne font pas partie de l’Union européenne.

« Cette formation est assez faible, pour cela après avoir passé la formation à L’EUTM il indispensable de les reformer, une occupation des instructeurs russes », a-t-il renchérit.

Le problème est que lors de la formation à l’EUTM, les FACA n’ont pas la préparation physique et de combat, ainsi que la formation de tactiques.

« Et le reportage du CNN ne dit rien du tout à ce sujet, même si la Russie conduit un grand travail de formation, de reformation ainsi que d’équipement en armes des forces armées centrafricaines », a-t-il martelé.

Les déclarations distordues des journalistes américains disant que les instructeurs russes sont, selon eux, des mercenaires, sont contrarié au fait qu’ils se trouvent en RCA sous contrat avec le Ministère de défense de la RCA, ainsi que de la permission du conseil sécuritaire de l’ONU.

 « A chaque cérémonie de fin de formation d’une unité des FACA le Ministère de défense du pays invite les ambassadeurs et les attachés militaires des pays étrangers. Cela inclus les ambassadeurs des Etats-Unis, de la France et leur attachés militaires, les représentants de l’EU, les ambassadeurs des pays africains et arabes, les représentants de l’UA et etc. Est invité tout le corps diplomatique et il n’y a rien de secrets sur ça. Tout le monde sait qui et comment la formation se passe ici », souligne M. Titorenko, en titillant que« Ne pas connaître ces faits est une honte pour un média tel que CNN ».

Mais dans leur enquête la CNN ignore des moments clés absolument apparent, en présentant une infrastructure de formation des FACA en tant qu’une base militaire secrète russe. En plus, la vidéo est accompagnée par un commentaire absolument incorrect.

Alors la CNN n’essaye même pas de dire la vérité. Ses journalistes déforment délibérément les faits pour dénigrer la présence de la Russie en RCA, sans se fouler par la vérification des informations, n’y par le fait que leur reportage va à l’encontre de l’éthique du journalisme.

Vladimir Titorenko appelle les autorités de la République Centrafricaine à être désormais plus prudentes en ce qui concerne la question de délivrance des autorisations de visite d’un centre militaire où les FACA sont formés, pour qu’il n’y est plus de situation quand l’information est déformée et des faux  témoignages sont publiés.

 

Commentaires

commentaires