Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: Le président Touadera au sommet Japon-Afrique pour décrocher les projets d’investissements

Le chef de l'Etat centrafricain, Faustin Archange Touadera reçu par les autorités japonaises à Tokyo

Le chef de l’Etat centrafricain, Faustin Archange Touadera reçu par les autorités japonaises à Tokyo

Par Erick NGABA

Bangui 28 août 2019— (Ndjoni Sango) : Le chef de l’Etat centrafricain, Faustin Archange Touadera est arrivé hier à Tokyo, capitale du Japon, où il prend part au 7è sommet Japon-Afrique, dénommé Conférence Internationale pour le Développement de l’AFRIQUE (TICAD). A son arrivée dans le pays du soleil levant, il a eu un entretient avec un groupe d’hommes d’affaires japonais sur la possibilité d’investissement en République centrafricaine.  

Le président de la République s’engage pour faire revenir des investisseurs japonais en Centrafrique.  Au 7è édition du sommet Japon –Afrique (TICAD), Faustin Archange Touadera compte décrocher des projets d’investissement pour son pays qui dispose d’énormes potentialités économiques mais qui manque des infrastructures modernes.

Installé dans la ville de Shinagawa, le Chef de l’Etat centrafricain a eu un tête-à-tête accordé avec un groupe d’hommes d’affaires japonais, conduit par le Centrafricain Gilbert Sega qui vit dans ce pays du soleil levant depuis 40ans.

Les secteurs de l’automobile, de l’agriculture, de la santé, de l’éducation, des infrastructures sociales de base et de l’industrie ont été au centre des échanges avec ces hommes d’affaires japonais.

« Conscient que c’est le secteur privé qui fait le développement d’un pays, le Président Touadera a félicité M. Sega pour cette initiative et a invité ces opérateurs économiques japonais, à venir investir le plus rapidement possible dans son pays qui manque d’infrastructures », a rapporté la page officielle Facebook  de la Présidence centrafricaine.

L’année dernière, le président centrafricain a échangé avec les autorités japonaises sur la possibilité de la réouverture de l’ambassade du Japon en République Centrafricaine.

Après la signature de l’accord de Khartoum pour la paix en Centrafrique avec les 14 groupes armés le 6 février dernier, ayant permis de stabiliser le pays, Faustin Archange Touadera s’investit à faire venir les investisseurs internationaux dans le pays.

Commentaires

commentaires