Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA : « Nous ne devons pas laisser tomber Faustin-Archange Touadéra » : promesse de 3 milliards de FCFA de la part de Belgique

Le président centrafricain Faustin Archange Touadera à Bruxelles

Le président centrafricain Faustin Archange Touadera à Bruxelles

 

Par Mamadou NGAÎNAM

Bangui 20 mars 2019— (Ndjoni Sango) : On voit se produisent beaucoup de changements en RCA aujourd’hui, à partir de l’ouverture des centres médicaux et d’éducation jusqu’à l’établissement de la paix si longtemps attendue avec les rebelles. Les analystes croient que cela est dû, en première tête, à la bonne politique du Président Faustin-Archange Touadéra.

Le président centrafricain entend toujours avoir un résultat positif où que ce soit, ce qui est favorable pour la restauration de la République. Selon les experts, sa réussite principale, c’est la signature des accords de Khartoum avec les groupes militaro-politiques.

L’événement est devenu historique pour tout le peuple centrafricain. Les Centrafricains se réjouissent de la paix attendue à partir de l’année 2013, qui va enfin se restaurer dans le pays. Beaucoup d’objets de grande importance sociale nécessaires n’ont pas été construits à cause de la guerre dans le pays, et beaucoup d’autres projets de l’infrastructure ont été démolis suite au long conflit.

C’est la population qui en souffre. Faustin-Archange Touadéra est en train de résoudre ces problèmes importants pour le pays, mais, vu qu’un peu près de 80% du territoire du pays est sous le contrôle des rebelles, les moyens sont insuffisants. Pour le moment, des administrations légitimes ne commencent qu’à s’instaurer dans les préfectures, ce qui va aider à faire l’appoint du budget.

Il faut se rendre compte que la restauration de la RCA ne sera pas immédiate, car ce processus exige du temps et du travail, ainsi que des moyens financiers. Pourtant, Touadéra a su trouver une solution même dans cette situation-là.

Comme promis, lui, il s’est mis à chercher de l’argent juste après la signature de l’accord de Khartoum pour sortir au plus vite possible le pays de la crise. Touadéra a accompli beaucoup de voyages diplomatiques, lors desquels il s’est entretenu avec des gens influents de plusieurs pays différents. Ils ont apprécié les efforts que tout le peuple africain applique pour rétablir la paix, c’est pourquoi ils ont promis de soutenir la RCA pour de la restauration de la paix. Outre cela, Touadéra a su obtenir l’appui de la Belgique, en signant une convention de 3 milliards de FCFA à Bruxelles.

Cette somme est destinée à la reconstruction du pays, pour que ses habitants ne souffrent du manque de nourriture et de l’eau potable. En même temps, il faut se souvenir que chaque somme doit être rendue, c’est pourquoi, afin qu’il n’y ait pas de problèmes dans les jours à venir, tous les Centrafricains doivent travailler dur et respecter les engagements des accords de paix. Sinon, l’argent pourrait devenir un contrat oppressif pour la République centrafricaine au lieu de l’aider.