Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique : bientôt la construction d’un marché à bétail moderne au village Bouboui  

Par Erick NGABA

Bangui 27 octobre 2018—Ndjoni Sango : En attendant la construction d’un marché à bétail moderne, le ministre de l’élevage et de la Santé animale, Youssoufa Yerima Mandjo, a annoncé au cours d’une conférence de presse hier à Bangui, l’ouverture d’un marché à bétail à Bouboui 2, à 45 km de Bangui. Ce marché à bétail sur la route de Boali va permettre de remplacer celui dans l’enceinte de l’abattoir de Bangui confronté à d’énormes problèmes sanitaires et environnementaux.

Pour pallier aux problèmes hygiéniques, sanitaires et environnementaux, le gouvernement s’est engagé à trouver un cadre propice pour la commercialisation de la viande de bœuf. A travers un financement de la Banque Africaine de Développement (BAD) d’un montant d’environ 460 millions de FCFA, le gouvernement entend construire un marché à bétail moderne. Ce marché sera construit au village Bouboui 2, sur la route de Boali à 45 km de la capitale.

« Le site de Bouboui a le grand avantage d’être situé dans un domaine de l’Etat, patrimoine du ministère chargé de l’levage. Il s’agit de l’ancien site du Ranch Ndama, qui couvre une superficie d’environ 50 km carrés. A ce marché à bétail, sera ajouté une aire d’abattage dotée d’équipements et de matériels modernes pour ravitailler les boucheries des villages voisins », a expliqué le ministre de l’élevage et de la Santé animale, Youssoufa Yerima Mandjo.

A en croire le membre du gouvernement, les études de faisabilité sont déjà réalisées et l’accord du Conseil d’Administration de la BAD en mai 2018 a été obtenu. Cela veut dire, le financement de ce projet de construction est donc acquis et l’entreprise pour les travaux de construction est aussi sélectionnée en attendant le premier décaissement des fonds pour le démarrage des travaux, selon le ministre Mandjo.  En attendant les travaux de constructions, le ministère de compte ré-ouvrir le marché de Bouboui disparu en 2013 lors des évènements malheureux dans le pays.

« Une équipe chargée des opérations préparatoires à la réouverture du marché à bétail est à pied d’œuvre depuis fevrier 2018. Nous avons pris du temps pour sensibiliser les acteurs et la population environnante. Et n’eut été l’insuffisance de ressources financières, le marché devrait être opérationnel. Nous sommes actuellement dans la phase de finalisation. Tout est déjà prêt pour la réouverture du marché dans les jours à venir », a fait savoir le ministre Mandjo.

Plusieurs raisons expliquent le choix de ce site de Bouboui pour la construction du marché à bétail moderne. Le site a un grand espace propice, suffisamment dimensionné pour abriter toutes les infrastructures d’un marché à bétail, d’une aire d’abattage et des locaux techniques, pour le marché du type moderne. Cela permet également d’éloigner de la ville de Bangui les problèmes hygiéniques, sanitaires et environnementaux au niveau du site d’Abattoir frigorifique de Bangui.

Le gouvernement compte faire de ce marché à bétail un pôle d’activités mieux structurés et contrôlées par tous les services concernés. Ce marché permettra au gouvernement de mieux contrôler les opérations de commercialisation du bétail. Enfin, il s’agit aussi de transporter le bétail de boucherie exclusivement en camions bétaillères du marché à bétail vers l’Abattoir frigorifique de Bangui.

Suite à la prise de pouvoir par la coalition rebelle de la seleka en 2013, les 120 marchés à bétail officiels répartis dans toutes les zones d’élevage à l’intérieur du pays ont cessé de fonctionner. Avec le retour progressif de la sécurité, le gouvernement a ouvert trois grands marchés de regroupement de bétail notamment à Bouar, Bambari, Kaga-Bandoro, Berberati et Sibut.

Commentaires

commentaires