Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique: le dysfonctionnement de système Sydonia++, une perte pour l’optimisation des recettes

Henri-Marie Dondra, ministre des finances@Eric Ngaba

Par Erick NGABA

Bangui 21 mars 2018 (Ndjoni Sango) : L’installation de logiciel Sydonia ++ à Beloko a du plomb dans l’aile pour le fonctionnement du système douanier.  Ayant considéré ce dysfonctionnement,  le ministre des finances et du budget Henri-Marie Dondra a tapé du poing sur la table pour que tout soit rentré.

La réunion de cabinet du lundi 19 mars 2018 au ministère des finances a été consacrée au problème de logiciel Sydonia ++ récemment installé à Beloko, ville proche de la frontière avec le Cameroun.

Selon le constat, plus de 45% des importations via Beloko échappent au contrôle des douaniers par le fait que ce système douanier automatisé dit Sydonia++ n’existait pas. De surcroit, même après son installation, Sydonia++ connait des défaillances.  En cause, la mauvaise qualité de la connexion internet a été évoquée pour expliquer ce dysfonctionnement.

Ainsi, le ministre des Finances a instruit le coordonnateur Chargé du Système d’information de rentrer sans tarder en contact avec l’opérateur du réseau internet pour augmenter la bande passante.

Toutefois, d’autres mesures correctives, telles que la mise en place d’une plate-forme indépendante, est envisageable au cas où le problème persisterait. Mais, cela nécessite beaucoup de moyens. D’où, l’intervention des partenaires au développement est souhaitable.

Mais Sydonia++ récemment installé à Béloko fonctionne-t-il correctement ? C’est l’une des préoccupations du ministre Dondra, formulées à l’endroit de ses collaborateurs.

La mobilisation optimale des recettes intérieures en ce qui concerne les taxes douanières passe nécessairement par l’informatisation du système douanier centrafricain, conformément aux normes internationales.

Avec ce système de l’informatisation de la douane, les cas de fraude seront réduits au maximum. Car, tout est programmé de sorte que le douanier ait la valeur réelle des marchandises à dédouaner. Et, cela aura un impact positif sur la mobilisation des recettes de l’Etat.

Le 15 mars dernier, les cadres et agents de la douane centrafricaine ont achevé la formation au logiciel Sidonia++, dans le cadre du programme de renforcement des capacités des fonctionnaires des douanes à travers le projet de facilitation des transports et transit en zone CEMAC, financé par  la Banque mondiale.

Commentaires

commentaires