Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique: le FMI entame la 3e revue du programme budgétaire appuyé par la FEC

le ministre Dondra avec la délégation du FMI@Eric Ngaba

le ministre Dondra avec la délégation du FMI@Eric Ngaba

Par Eric NGABA

Bangui 25/09/17 (www.ndjonisango.net): Une mission de la délégation du Fonds Monétaire International (FMI) est à Bangui depuis la semaine dernière. Cette mission conduite par le Directeur Adjoint du FMI au département Afrique, Roger Nord, cette mission  vise à mettre en œuvre  la 3ème revue du Programme appuyé par la Facilité élargie de crédit (FEC). Le 23 septembre dernier au cabinet du ministre des finances et du budget, Henri-Marie Dondra, la délégation a échangé avec le membre du gouvernement sur ce programme établi par le FMI en vue d’appuyer le gouvernement centrafricain à optimiser l’économie nationale.

En mission de deux semaine environ dans la capitale centrafricaine, la délégation conduite par le Directeur Adjoint du FMI au département Afrique veut réitérer l’engagement de l’institution monétaire internationale au près du gouvernement centrafricain.

Plusieurs points ont été dégagés lors des échanges entre la délégation et le ministre centrafricain des finances et du budget. Il s’agit entre autres la mobilisation des recettes internes, la parafiscalité dans les comptes de l’Etat, la dette sociale, et des arriérées du passé.

«Je crois que les priorités du programme économique de la République centrafricaine sont bien connues. Ce sont les priorités que nous (FMI) appuyons. La mobilisation des recettes internes est très importante. Cela va donner un peu d’espace au budget de pouvoir s’attaquer aux dépenses prioritaires, aussi bien sociales qu’en infrastructures. Il y a aussi une priorité d’intégrer la parafiscalité dans les comptes de l’Etat. Et bien-sûr, il y a la question de s’attaquer à la dette sociale, les arriérées du passé. Je pense que c’est un sujet sur lequel nous allons travailler ensemble pour pouvoir appuyer le gouvernement à faire face à ses problèmes», a expliqué, le Directeur Adjoint du FMI au département Afrique, Roger Nord.

Durant les 15 jours des travaux,  la délégation du FMI discutent avec les cadres des finances pour avancer sur cette 3ème revue du programme. Les discutions techniques entre les deux parties permettent de chiffrer les besoins  du gouvernement centrafricain afin d’aboutir à un accord de décaissement de fonds à l’Etat centrafricain dans les mois qui suivent.

« Je pense que c’est trop tôt de donner un chiffre là-dessus. C’est justement l’objet des discussions techniques de pouvoir chiffrer les besoins mais, je suis confiant que nous trouvions ensemble un moyen et que le FMI contribue davantage au financement des besoins de la RCA comme d’autres partenaires. D’ailleurs le FMI travaille en étroite collaboration avec la Banque Mondiale, la BAD, l’Union Européenne etc. Ensemble nous sommes là pour appuyer le Gouvernement avec son Programme économique », a-t-il indiqué.

Le gouvernement centrafricain et le FMI ont eu la 1ère et la 2ème revue du programme appelé FEC qui ont été suivies de façon satisfaisante. La deuxième revue a été achevée le 18 juillet avec un décaissement de 16,3 millions de dollars ainsi qu’une augmentation de 15,5 millions de dollars.

La République Centrafricaine est en bon terme avec le FMI qui appuie les autorités du pays à booster l’économie au niveau national.

L’auteur de l’article:

Erick NGABA est ressortissant du Département des Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université de Bangui où il a obtenu sa licence professionnelle en Journalisme. Rédacteur dans plusieurs organes de presse, il est actuellement Directeur de Publication et Webmaster de ce site d’information www.ndjonisango.net. Courrier: doctarngaba@gmail.com , +236 72614325

Commentaires

commentaires