Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique: le forum des investisseurs, une bouffée d'oxygène pour la relance de l'économie centrafricaine

Une vue des participants au forum économique de Bangui

Une vue des participants au forum économique de Bangui

Par Fiacre SALABE

Bangui le 9/11/2017 (www.ndjonisango.net): Un an après la table ronde des bailleurs et donnateurs tenue à Bruxelles en novembre dernier, le pays vient d’accueillir dans cette même dynamique le forum des investisseurs pour la relance de son économie fragilisée par la crise militaro-politique de 2012. Plusieurs investisseurs venus de différents pays du monde prennent part à ce forum de deux jours qui s’ouvre ce mercredi 8 novembre dernier.

La question de la relance de l’économie centrafricaine afin de favoriser un développement durable pour garantir le bien-être de tous sans exception, demeure le maître-mot de ce forum durant deux jours dans la salle de conférence de l’hôtel Ledger Plaza, plusieurs investisseurs en provenance des pays d’Europe, d’Asie, d’Afrique et d’autres continents.

Ce forum a vu le jour suite à la table ronde de Bruxelles en novembre 2016 qui avait pour mission première, le relèvement et la consolidation de la paix en République Centrafricaine. Les potentialités naturelles comme la forêt, le sous-sol, le tourisme, l’echo-système et bien d’autres dont regorge le pays qui constituent incontestablement le poumon de l’économie centrafricaine nonobstant qu’elle chancelle sous le poids de multiple crises, se trouvent au menu de discussion ayant réuni les investisseurs venus de tous les horizons.

Cette occasion a permis aux ambassadeurs de l’Union européenne et de France en République centrafricaine de réaffirmer leurs engagements de soutenir sans relâche le pays dans sa politique globale de la relance de son économie, en tenant compte du secteur privé.

« Depuis 2014 jusqu’à ce jour, des étapes importantes ont été franchies notamment les consultation à la base, la participation massive des centrafricains au referendum de 2015 et aux élections ayant permis la mise en place des institutions démocratiques, renforce la confiance entre le pays et la communauté internationale. L’Union européenne va s’investir encore davantage pour soutenir les actions visant la stabilisation du pays, l’aide humanitaire, le renforcement de l’autorité de l’État à travers la gamme de ses instruments » comme la mission de l’EUTM qui ne ménage aucun effort pour la restauration du secteur de défense et de sécurité » a expliqué l’ambassadrice de l’Union européenne en Centrafrique Mme Samuela Isopi.

Dans ses propos liminaires de circonstance à l’occasion de la cérémonie d’ouverture dudit forum, le chef de l’État Faustin Archange Touadéra réitère son engagement d’améliorer le climat des affaires pour permettre aux investisseurs aussi bien intérieurs qu’extérieusr d’œuvrer pour la relance de l’économie du pays.

Une vue des participants au forum économique de Bangui

Une vue des participants au forum économique de Bangui

Il n’est pas passé par quatre chemins pour rassurer les investisseurs venus de tout bout du monde de l’effort de son gouvernement à rendre l’économie du pays plus compétitive, et à tout faire pour investir dans les secteurs privés qui demeurent selon le chef de l’État, le créateur de l’emploi.

par ailleurs, il appelle les bailleurs et investisseurs ayant pris part à ce forum de ne pas hésiter d’appuyer les efforts du développement économique consentis par les Centrafricains, car le pays dispose d’énormes potentialités et d’opportunités.

Tout porte à croire que le document du relèvement et de la consolidation de la paix en République Centrafricaine (RCPCA) qui a connu son succès lors de la table ronde de Bruxelles, ne va se vouer au fiasco devant nombre des investisseurs et bailleurs qui ont fait le déplacement de Bangui dans l’optique de soutenir mordicus le pays même si beaucoup restent à faire.

Commentaires

commentaires