Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique: le ministère des finances doté de 11 véhicules neufs

Dondra, Touadera et Sarandi@Eric NGABA

Le ministre Dondra, Prdt Touadera et le PM Sarandji@Eric Ngaba

Par Eric NGABA

Bangui 15 juillet 2017 (www.ndjonisango.net): Le département des finances et du budget a été doté de 11 véhicules de type 4.4. La remise de ces véhicules de service a été faite le 11 juillet 2017 par le Chef de l’Etat, Faustin Archange Touadera, dans les locaux dudit ministère. La remise de ces moyens roulants s’inscrit dans le programme d’urgence de restauration des services publics et du programme d’Urgence de Restauration des Services Publics (PURSEP) avec la Banque mondiale, permettant aux régies financières, et à la douane d’optimiser les recettes de l’Etat.

La cérémonie de la remise de ces véhicules s’est passée en présence du premier ministre, du ministre des finances et du budget qui a réceptionné les clés de véhicules et du ministre des mines, de l’énergie et de l’hydraulique, ainsi que des cadres des services du département des finances. Parmi les 11 véhicules, 5 représentent le don de la Banque Mondiale au gouvernement centrafricain qui a acheté les 6 autres sur le budget de l’Etat.

Tout en remerciant les partenaires financiers, le Président Touadera qui a présidé cette cérémonie, a salué la détermination du personnel des finances pour la mobilisation des recettes publiques.

« Monsieur le ministre des Finances et du Budget Mesdames et Messieurs les douaniers, je salue les efforts que vous déployez au quotidien pour mobiliser les recettes publiques, en dépit des conditions sécuritaires défavorables dans certaines régions du pays » se réjouit le chef de l’Etat.

le ministre Dondra et douaniers@Eric Ngaba

le ministre Dondra et douaniers@Eric Ngaba

Par ailleurs, le président Touadera a interpellé ce personnel sur les maux qui minent l’administration douanière : « Mais je dois vous dire que tous ces dons ne suffiront pas si les agents des régies financières et particulièrement ceux de la Douane ne prennent pas la décision de rompre avec les contre valeurs, notamment la corruption, la concussion et la fraude qui minent l‘administration douanière centrafricaine. Je demande à l’administration douanière de continuer à travailler dans le sens d’accroître non seulement les recettes de L’État mais aussi de lutter contre la fraude par une application juste des lois et règlements ».

Le président de la République a estimé que ce n’est que de cette manière que le gouvernement parviendra à créer un environnement compétitif équitable pour l‘ensemble des entreprises. Car, d’après Faustin Archange Touadera, la douane a la responsabilité, non seulement de protéger l’espace économique national, mais aussi de protéger les biens qui sortent et entrent en République Centrafricaine.

Plus concrètement, ces moyens permettent aux régies financières en général, et à la Douane en particulier, de multiplier le nombre de convoyages qui va ainsi passer de deux (o2) à trois (o3) par semaine et d’augmenter en conséquence leurs performances.

« J’instruis les Directeurs Généraux des Douanes, des impôts et du Trésor, à s’assurer quotidiennement de l’utilisation correcte de ces véhicules. J’ose espérer que ces cinq (o5) véhicules qui viennent s’ajouter à ceux acquis sur le budget national, contribueront à couvrir les besoins opérationnels de la Douane et faciliter la mise en œuvre de la politique de mobilité et de redéploiement des agents de Douane pour sécuriser et accroître les recettes publiques », a renchérit le président Touadera dans son discours de la circonstance.

Ces moyens roulants stimulent la douane centrafricaine qui connaît des difficultés en termes de performance liées à l’insuffisance du nombre hebdomadaire de convoyages sur l’axe Bangui-Beloko qui rapporte des sous dans les caisses de l’Etat.

Commentaires

commentaires