Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique : le PAM signe un contrat d’achat des produits agricoles locaux avec HUSACA

signature de protocole d’accord entre PAM et la société HUSACA@Crédit Photo :WFP/ Bruno Djoyo

Par Mamadou NGAÎNAM

Bangui 2 juillet 2018 (Ndjoni Sango) : Dans le cadre du projet P4P ou Achat pour le Progrès, le 29 juin 2018 au ministère de l’économie et du plan à Bangui, le Programme alimentaire mondial (PAM) a signé avec la société nationale HUSACA, un contrat d’achat des produits agricoles locaux. La signature de cet accord a eu lieu en présence du ministre  de l’économie et du plan, Félix Moloua.

Son plan stratégique pays provisoire 2018-2020 pour la Centrafrique, le PAM s’est engagé à accompagner les efforts du gouvernement dans la relance des activités socioéconomiques, notamment celles liées à l’amélioration de l’accès aux aliments et aux services sociaux de base.

La signature de protocole d’accord entre le PAM et HUSACA va permette la fourniture de quatre cent tonnes (400) de maïs fortifié afin de réduire les risques liés à la malnutrition, notamment chez les enfants, les femmes et les personnes les plus vulnérables.

« Nous espérons que cette première commande de quatre cent tonnes (400) de maïs sera le point départ d’une plus grande collaboration avec les entreprises locales en Centrafrique. En effet, ce contrat permettra d’évaluer les performances de HUSACA et son aptitude à offrir un produit répondant aux standards requis. Il est évident qu’en fonction des besoins du PAM et des ressources disponibles, HUSACA trouvera toujours en nous un partenaire prêt à coopérer », a déclaré dans son discours, Felix GOMEZ, Représentant du PAM en Centrafrique.

Selon les termes du contrat cette quantité de farine de maïs fortifiée sera livrée au PAM dans un délai de 45 jours après la date de signature du contrat. Cette farine enrichie sera distribuée comme apport nutritionnel dans les programmes de traitement et de prévention de la malnutrition pour les enfants, les femmes enceintes et allaitantes et les personnes malnutries vivant avec le VIH. Le gouvernement centrafricain salue cette initiative.

« Cet accord de coopération entre les deux parties permettra au gouvernement de faire face à certaines préoccupations entre autres, la prise en charge des questions liées à l’insécurité alimentaire des populations affectées par les crises successives en RCA. Cette stratégie place le monde rural au centre de toutes les activités de développement et vise à accélérer la croissance de revenus des producteurs et autres organisations paysannes ainsi que leurs contributions au développement socio-économique du pays », a indiqué le ministre de l’économie et du plan, Félix Moloua.

Cette initiative du PAM vient compléter les actions déjà en cours et qui visent à acheter auprès des petits exploitants agricoles des quantités de plus en plus importantes de riz, de haricots, de sorgho en vue de soutenir l’économie locale et contribuer de manière effective à la réduction de la faim et de la malnutrition en milieu rural.

Commentaires

commentaires