Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: Après l’arrestation des éléments du FDPC, les FACA ont rouvert la libre circulation sur l’axe Bouar-Garoua-Boulaï 

Corridor Bangui Douala

Corridor Bangui Douala

Par Hermann LINGANGUE

Bangui 12 avril 2019–(Ndjoni Sango): La libre circulation des biens et des personnes a repris ce 9 avril sur l’axe Bouar-Garoua-Boulaï. Maintenant, les camionneurs Centrafricains et camerounais n’auront plus à payer d’impôts aux éléments du Front démocratique du peuple centrafricain pour le passage sur l’axe. Le 6 avril, les FACA ont mené une opération militaire dans la préfecture de Nana Mamberé, au cours de laquelle des membres du FDPC et leur commandant Gaba ont été arrêtés.

Après l’opération, le Cameroun et la RCA ont renforcé le dispositif sécuritaire à leurs frontières. À partir de maintenant, l’axe Bouar-Garoua-Boulaï est sous le contrôle de deux États. Les véhicules, bloqués à Garoua-Boulaï, sont rentrés à Cantonnier pour se rendre à Bangui. Des deux côtés, piétons et motocyclettes traversent la frontière sans inquiétude.

C’est une bonne nouvelle pour les Centrafricains. Auparavant, quand les membres du groupement FDPC contrôlaient le couloir Bouar-Beloko, les camionneurs devaient payer les frais. En outre, ses éléments bloquaient l’axe, même après la signature des accords de Khartoum.

Tout cela a provoqué l’augmentation des prix des produits camerounais en RCA. Mais la situation s’est amélioré car les FACA ont pris contrôle complètement la préfecture de Nana Mamberé.

Tous les ennemis de l’Accord de Khartoum devraient prêter attention aux changements. La situation dans le pays a changé, et les opposants du gouvernement ne peuvent plus faire le chaos. Le pouvoir s’est établi, et toute personne qui risque de déstabiliser le processus de la paix sera punie.

Commentaires

commentaires