Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: le gouvernement rassure sur la tenue de la JMA à Bambari ce 18 novembre

Par Jason MARLEY

Centre ville de Bambari au point zéro/ mars 2019@photo Erick Ngaba
Centre ville de Bambari au point zéro/ mars 2019@photo Erick Ngaba

Bangui 5 novembre 2019— (Ndjoni-Sango): La République Centrafricaine célèbrera en différée, la Journée Mondiale de l’Alimentation, le 18 novembre à Bambari, chef lieu de la Ouaka. L’annonce a été faite par le ministère en charge de l’agriculture, suite au conseil extraordinaire des ministres, tenu le 1er novembre à Bangui.

Selon la charte des Nations-Unies, la JMA est célébrée le 16 octobre de chaque année dans le monde. En Centrafrique, cette journée est reportée d’un mois pour cette année suite à la vite à Bangui, du président rwandais, Paul Kagamé. Cette célébration sera jumelée avec la journée internationale de la femme rurale.

Cette fête va être célébrée en différé grâce à l’organisation du gouvernement et ses partenaires pour honorer aux agriculteurs, éleveurs, les operateurs Économiques, ainsi que les partenaires au développement.

Alors quels en seront les dispositifs sécuritaires ? Car la Ouaka qui est appelée ville sans armes un certain temps est le bastion du groupe armé de l’UPC, signataire de l’accord de paix du 6 février.

Après la signature de cet accord, la ville de Bambari a retrouvé son calme grâce au déploiement de l’autorité de l’Etat dont les FACA, police, gendarmerie entre autres. Les activités ont repris dans la localité donnant un signe de retour à la stabilité et à la cohésion sociale.

Il faut rappeler que la célébration de l’année antérieure dans cette même préfecture a été boycottée par le groupe armé de l’UPC d’Ali Darass, alors que les forces de l’ordre et la Minusca  y assuraient la sécurité.

Cette fois-ci, le gouvernement à travers le ministre de l’agriculture et de développement, Honoré Féizouré, rassure sur la tenue sans incident de ce grand évènement pour la population rurale centrafricaine.

Commentaires

commentaires