Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA : Le président Touadera entend mettre fin au cumule de poste dans le secteur public-privé  

Le ministre des finances Henri-Marie Dondra, le président Faustin Archange Touadera et l’ex premier Simplice Mathieu Sarandji au département des finances à Bangui@MFB

Par Suzan DAWORO

Bangui 6 Aout 2019 — (NDJONI SANGO) : Le ministre des finances et du budget Henri Marie Dondra a été instruit par le Chef de l’Etat, Faustin Archange Touadera,  de veiller au strict respect du texte interdisant aux agents de l’Etat de cumuler de fonctions dans la fonction publique avec une activité privée comme fournisseurs de l’Etat en biens et services. Cette mesure vise à appliquer la bonne gestion des finances publiques.

Le ministre Dondra est très remonté contre les fonctionnaires qui sont devenus de fournisseurs de l’Etat en biens et services  en  transgressant l’article 32 de la loi No 09-074 du 10 Aout 2009 relatif au bon fonctionnement des services publics.

« Les fonctionnaires de l’Etat doivent laisser le commerce aux commerçants et entrepreneurs privés afin de faciliter le développement du secteur privé», a retenti l’argentier national.

Au sens de l’article 32 de la loi No 09-074 du 10 Aout 2009 portant statut général de la fonction publique centrafricaine qui stipule: «il est interdit au fonctionnaire d’exercer à titre personnel ou par personne interposée, toute activité incompatible avec la nature de sa fonction…».

Ce juste texte interdit formellement l’activité commerciale aux agents publics afin de permettre à ces fonctionnaires de consacrer l’intégralité de leurs activités professionnelles aux tâches qui leur sont confiées.

En effet,  à une époque donnée où les ressources des Centrafricains sont en baissent, la fonction publique est obligée de faire recourt aux cocontractants  privés en vue d’assurer la fourniture des services publics en biens et services. Le constat qui se dégage est que certaines brebis galeuses de la fonction publique se sont faites gérants d’entreprises au profit des jeunes entrepreneurs centrafricains.

Ainsi pour  tenter de redonner confiance aux centrafricains dans les valeurs du service public, et faire cesser cette mauvaise pratique qui est contraire à la loi,  le ministre Dondra instruit par le chef de l’Etat, a mis en garde ses collaborateurs contre le non respect des procédures de passations de marchés.

Il a ainsi dévoilé les noms des 22 entreprises appartenant à des agents publics, tout en  instruisant l’Agence judiciaire du Trésor d’exhumer les textes de la fonction publique y relative.