Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Sénégal: des journalistes africains à l’école d’investigation sur les flux financiers illicites en Afrique

Une vue des journalistes africains participant au séminaire de formation Richesses des Nations à Dakar@Photo Eklou

Une vue des journalistes africains participant au séminaire de formation Richesses des Nations à Dakar@Photo Eklou

Par Erick NGABA

Dakar-Sénégal 21 novembre 2017 (Ndjoni Sango): Au moins dix (10) professionnels des médias africains dont deux (2) femmes sont en séminaire de formation, du 20 au 25 novembre 2017 à Dakar. Organisé par Thomson Reuters Fondation en collaboration avec Trust Africa, le séminaire qui porte sur la « Richesse des Nations », vise à outiller les journalistes à la méthodologie systématique des enquêtes sur les flux financiers illicites en Afrique.

Ils sont des journalistes de différentes nationalités venus du Benin, de Burkina-Faso, de Cameroun, de la Centrafrique, des deux Congo, de la Côte d’Ivoire, de Madagascar, et du Togo, à renforcer leurs capacités en journalisme d’investigation.

D’après Birgit Schwarz, formatrice à ce séminaire, qui rapporte les données du Groupe de haut niveau sur les flux financiers illicites, l’Afrique a perdu plus de 1 000 milliards de dollars du fait des flux financiers illicites au cours de 50 années.

Ce chiffre est à peu près équivalent à l’ensemble de l’aide publique au développement reçue par l’Afrique pendant le même laps de temps … indique un rapport de 2015 du Groupe de haut niveau sur les flux financiers illicites en provenance d’Afrique à la demande de l’Union Africaine et de la Commission Économique pour l’Afrique de l’ONU.

En suggérant dans son rapport, le Groupe de haut niveau est convaincu que l’un des moyens importants de trouver les ressources qui permettront de financer le programme de développement pour l’après-2015 « consiste à retenir en Afrique les capitaux qui sont produits sur le continent et qui doivent donc légitimement rester en Afrique”.

Le séminaire porté sur le thème « Richesses des Nations » va permettre aux professionnels des médias maîtriser le circuit de détournement des fonds publics sur le continent.

Une vue de quelques journalistes participants@Eklou

Une vue de quelques journalistes participants@Photo Eklou

A travers les thématiques développées par Birgit Schwarz de la Fondation Thomson Reuters et Selay Marius Kouassis, Consultant de ladite Fondation pour ce projet de formation, les participants à ce séminaire seront en mesure d’enquêter sur la fuite des capitaux en Afrique. Car, à la fin de séminaire, chaque participant doit proposer des projets d’enquête.

Les thématiques sont entre autres, le journalisme d’investigation, l’évasion fiscale, la fraude fiscale, la corruption sous toutes ses formes, le jeu de rôles autour de la fraude fiscale, les paradis fiscaux, le jeu de rôles autour de l’évasion fiscale.

La Richesse des Nations, un projet de la Fondation Thomson Reuters, est un engagement à long terme, qui entraînera des enquêtes et des articles à fort impact sur les flux financiers illicites en Afrique. Chaque journaliste participant au séminaire devra rédiger et publier ou diffuser des articles en utilisant les compétences et connaissances acquises lors du programme.

L’auteur de l’article :

Erick NGABA est ressortissant du Département des Sciences de l’Information et de la Communication de l’Université de Bangui où il a obtenu sa licence professionnelle en Journalisme. Free-lance pour plusieurs agences presses internationales, il est le Directeur de Publication et Webmaster de ce site web d’information. Courrier : doctarngaba@gmail.com , +236 72614325

Commentaires

commentaires