Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique: des supports socio-éducatifs et outils de sensibilisation pour la paix mis en œuvre par L’UNESCO

Les participants à l’atelier@Fiacre Salabé

Par Fiacre SALABE

Bangui 9 avril 2018 (Ndjoni Sango): Dans le cadre de la mise en œuvre de la phase primaire du Programme d’appui à la reconstruction des communautés de base (PARCB-1) en République Centrafricaine, le bureau régionale de l’Organisation des nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), a organisé un atelier de production et de validation des supports socio-éducatifs et outils de sensibilisation sur la cohésion sociale intercommunautaire. Ce atelier a connu son succès grâce au financement de la Banque africaine de développement (BAD).

La salle de conférence de l’école internationale Galaxy a servi de cadre pendant quatre jours à Unesco de réunir les cadres des ministères de l’éducation, de l’économie et d’autres secteurs, afin de réflechir sur la mise en œuvre d’un Programme d’appui à la reconstruction des communautés de base (PARCB-1).

L’éducation à la citoyenneté et la promotion de la culture de la paix en RCA, tel est l’objectif recherché derrière ce projet financé par la BAD. Ledit projet se propose aussi de contribuer à l’émergence d’un esprit favorable à la paix, à la démocratie, au respect des droits humains et à la réconciliation nationale en milieu scolaire et communautaire.

Il convient également de signaler que la notion de l’éducation à la citoyenneté, le respect des droits humains, la culture de la paix, du dialogue interculturel dans les zones post conflit pour ne citer que ceux-là, sont le cheval de bataille de l’UNESCO pour ce grand chantier.

« En décembre 2017, en vue du démarrage effectif dudit projet, l’UNESCO, a mené une concertation avec l’équipe nationale pluridisciplinaire et multisectorielle et les acteurs clés. A l’issue de la concertation et sur la base des orientations de l’UNESCO en la matière, les approches novatrices de sensibilisation et de formation en milieux scolaire à base de supports TICs et les contraintes technico-pédagogiques de conception, de réalisation et d’utilisation des didacticiels, des émissions radiophoniques et autres supports socioéducatifs ont été identifiées » , a précisé Bruno Dzounesse Tayim, Ph.D et expert à l’UNESCO présent à cet atelier.

Selon les organisateurs dudit atelier, des campagnes de masse seront organisées en vue de sensibiliser les populations sur les supports socio-éducatifs du Programme d’appui à la reconstruction des communautés de base, déjà produits et validés.

Il est à noter que durant quatre jours, quelques responsables des ministères partenaires et bénéficiaires, les représentants des associations de la jeunesse, certains mouvements des jeunes scolaires et extrascolaires du pays, en passant par les Experts du bureau régional multi-sectoriel de l’UNESCO pour l’Afrique Centrale basé à Yaoundé ont pris part activement à cette réflexion tenue à Bangui.

L’auteur de l’article :

Fiacre SALABE est en instance de soutenance de sa licence professionnelle en Journalisme à l’Université de Bangui. Il est Journaliste Reporter de ce site d’information. Courier : doctarngaba@gmail.com, +236 72614325

Commentaires

commentaires