Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique: les étudiants de l’Université de Bangui sensibilisés sur l’Atlas du Bassin du Congo-Oubagui-Sangha

Les étudiants de l'Université de Bangui avec le représentant de CICOS@Eric Ngaba

Les étudiants de l’Université de Bangui avec le représentant de CICOS@Eric Ngaba

Par Eric NGABA

Bangui 19/10/17 (www.ndjonisango.net): Les étudiants de l’Université de Bangui ont été sensibilisés, 18 octobre 2017, sur l’Atlas du Bassin du Congo-Oubangui-Sangha. Présenté et remis au département de la géologie de l’université par le Chargé de Communication de la Commission Internationale du Bassin Congo-Oubangui-Sangha (CICOS), Aboubakar Halilou, l’Atlas va leur permettant de poursuivre à voir leurs études et recherche sur les ressources hydraulique dont regorge ce bassin de l’Afrique Centrale.

Après avoir présenté et remis officiellement l’Atlas au gouvernement centrafricain le 16 octobre, la CICOS a poursuivi sa dernière mission de diffusion de l’Atlas du Bassin du Congo édition 2016 en République Centrafricaine.

Le 17 octobre, un jour après, le Chargé de Communication de la CICOS était à l’Université de Bangui pour remettre l’Atlas et sensibiliser les étudiants du département de la géologie sur ce document qui retrace les potentielles ressources de l’Afrique centrale. La remise de l’Atlas aux étudiants de l’Université de Bangui s’inscrit dans le cadre de la diffusion de cet important document élaboré par la CICOS.

« C’est un document inédit en ce sens que c’est la première fois dans le bassin du Congo de disposer de ce document de grande envergure qui retrace un perçu général sur les ressources du bassin du Congo et les différentes potentialités que regorge ce Bassin. Donc, c’est un document qui comporte beaucoup de données scientifiques d’orientation comme un outil d’aide à la décision politique sur les ressources de l’Afrique Centrale. Nous voulons aussi que ce document soit dans la bibliothèque de l’Université de Bangui permettant aux chercheurs de connaître le Bassin du Congo avec toutes ces richesses », a indiqué Aboubakar Halilou, Chargé de Communication de la CICOS.

En présence de Chef du Département de la géologie, Joseph Désiré Nouidemona, représentant le Doyen de la Faculté des lettres et des sciences humaines, la cérémonie de la présentation, de sensibilisation, et de remise du document s’est tenue dans l’Amphithéâtre Blagué à l’Université de Bangui.

« Au nom de tout le personnel et des étudiants de la géographie, je voudrais renouveler mes remerciements à la CICOS pour avoir identifié l’Université de Bangui en générale, et le département de la géographie en particulier pour la remise officielle de l’Atlas du Bassin du Congo afin de permettre et de faciliter sa large diffusion. Je voudrais que le partenariat qui existe entre l’Université de Bangui et la CICOS soit agissant », se réjouit, Joseph Désiré Nouidemona, Chef du Département de la géologie.

il souhaite que la CICOS appuie le département de la géologie à travers les thématiques et des appuis financés aux étudiants pour leur permettre les cherches. Par la même occasion, il souhaite également qu’il y ait entre la CICOS et le Département de géographie des possibilités de visite pédagogique pendant les vacances.

La sensibilisation de ce document a permis aux étudiants d’être édifiés sur les richesses du bassin du Congo. Trois (3) exposés ont été présentés par les étudiants géologues sur l’Atlas qui sert d’une source d’enseignement et de recherche.

«Ce document va me permettre de mener mes recherches car je suis presqu’à la fin de mes études. C’est une opportunité parce que l’Atlas de la CICOS m’édifie sur le Bassin du Congo avec toutes ses richesses hydrauliques afin d’enseigner les gens sur les potentialités de nos richesses en Afrique Centrale », a fait savoir Christelle Ngalingbo, étudiante en master en géographie des milieux physiques au département de géographie.

Les Chef d’Etats de quatre pays à savoir le Cameroun, la Centrafrique, le Congo-Brazzaville, et le Congo-RD ont, au début, signé le 21 novembre 1999, l’Accord instituant un régime fluvial uniforme et créant la Commission Internationale du Bassin du Congo Oubangui Sangha (CICOS).

Deux Etats, notamment le Gabon en mars 2011, et l’Angola ne juin 2015, se sont joints aux autres Etats pour compter aujourd’hui six (6) Etats membres.

Le mandat de la Commission repose sur deux missions essentielles qui sont la promotion de la navigation intérieure et la gestion intégrée des ressources en eau.

L’auteur de l’article :

Erick NGABA est ressortissant du Département des Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université de Bangui où il a obtenu sa licence professionnelle en Journalisme. Free-lance pour plusieurs agences presses internationales, il est le Directeur de Publication et Webmaster de ce site d’information www.ndjonisango.net. Courrier : doctarngaba@gmail.com , +236 72614325

Commentaires

commentaires