Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: « Nous avons sensibilisé sur la protection de l’environnement» Fleury Pabandji, DG du FNE

Par Fiacre SALABE

Fleury Junior Pabandji, Directeur Ordonnateur du Fonds national de l'environnement@photo facebook
Fleury Junior Pabandji, Directeur Ordonnateur du Fonds national de l’environnement@photo facebook

Bangui 30 Octobre 2019— (Ndjoni Sango): Dans une interview exclusive accordée à la rédaction de Ndjoni Sango, le Directeur Général du fonds national de l’environnement (FNE) affirme vouloir réaliser plusieurs actions de sensibilisation des populations centrafricaines dans le cadre de la protection de l’environnement. Il a également déclaré que quelques accords de partenariat ont été noués avec certaines institutions comme le fonds vert climat et bien d’autres, dans l’optique d’accomplir à bien, la mission du FNE.

Le fonds national de l’environnement a été créé par la loi 07.027 du 27 décembre 2007, portant code de l’environnement de la République centrafricaine. C’est un fonds qui joue le rôle de l’office public doté de l’autonomie financière, régi par la loi 08.011 du 13 juillet 2008, portant organisation d’un cadre juridique applicable aux entreprises et offices publics, selon le DG du fonds national de l’environnement Fleury Junior Pabandji.

Il a montré que des missions précises sont assignées au FNE, qui consistent entre autres, à l’exécution en régie des programmes de protection, de gestion et de la conservation de la biodiversité. L’exécution des contreparties nationales au financement des projets et programmes liés à la protection de l’environnement en République centrafricaine.

La participation à la rémunération des contributions du pays au budget des organisations internationales dans le domaine de l’environnement, en passant par l’assurance des programmes de protection et de restauration des sols ainsi que la lutte contre la désertification pour ne citer que celles-là.

« Nous avons aussi comme mission, le financement des études pour la réalisation des actions d’information, d’éducation, de sensibilisation des populations sur la gestion rationnelle et durable des ressources de la biodiversité, et tous les problèmes relatifs à la question environnementale. Ce fonds est placé sous tutelle technique du ministère en charge de l’environnement, et la gestion est assurée par le contrôle général du secteur parapublic, le tout sous l’autorité directe du Premier ministre. » A expliqué le DG du FNE Fleury Junior Pabandji.

S’agissant des récentes catastrophes qui ont affecté un peu partout la vie d’une partie des populations riveraines à Bangui comme ailleurs, et dont certains compatriotes sous-informés semblent pointer du doigt la responsabilité du département en charge de l’environnement, le DG du FNE Fleury Junior Pabandji n’est pas passé par quatre chemins pour faire la part des choses.

« Ce fonds constitue un label que le gouvernement a créé afin de chercher les financements destinés à la protection de l’environnement en Centrafrique, avec des objectifs et missions bien définis, qui n’ont rien a voir avec la prévention des catastrophes causées par ces diverses inondations. La sensibilisation des populations dans le cadre de la protection de l’environnement qui nous assignée comme mission régalienne, est tout à fait différent de la prévention des catastrophes. Donc il faut éviter de faire de l’amalgame dans l’accomplissement de certaines tâches en termes de responsabilité à assumer», ajouté Fleury Junior Pabandji, DG du FNE.

Comme perspective d’avenir, il souhaiterait que le fonds national de l’environnement soit institutionnalisé en une agence d’exécution auprès du fonds vert climat y compris du fonds d’adaptation.

Pour ce qui concerne la dotation de ce fonds à plus de moyens pour la réponse aux besoins des populations dans le cadre de la protection de l’environnement, le gouvernement se doit de tout faire pour rendre autonome cette institution en termes de financement.

Commentaires

commentaires