Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA : Un rapport parlementaire confirme la dégradation de l’environnement par les chinois à Bozoum

Destruction de l’environnement à travers l’exploitation minière par les Chinois en RCA

Par Mamadou NGAÏNAM

Bangui 15 juillet 2019—(Ndjoni Sango) : Une équipe des députés centrafricain ayant sur les dégâts de l’environnement à Bozoum par les sociétés minières chinoises,  a conclu que l’exploitation de diamant et de l’or à Bozoum n’est pas semi-mécanisée. Or, la convention a été signée pour une exploitation industrielle.

Aussitôt après l’enquête parlementaire, les députés ont exigé la cessation immédiate de l’exploitation minière dans la localité par les Chinois. C’est ce qu’a rapporté à Ndjoni Sango le député Bernard Dillah, président de cette commission d’enquête parlementaire.

La population de Bozoum, avait dénoncé la dégradation de l’environnement par les sociétés chinoises qui n’ont pas observé la législation en matière de la protection de l’environnement. Alors qu’une mission gouvernementale avait indiqué que ces sociétés minières ont respecté les règles environnementales.

Pour Bernard Dillah, la dégradation de l’environnement par ces sociétés ont de conséquence directe sur des vies humaines.

«  Ces chinois utilisent des machines et sous estiment leur production. Ils le font en complicité avec les autorités du pays. L’Ouham a été déviée de son lit, les pachydermes qui y vivent ne peuvent plus et sont obligés de sortir dévastant ainsi le champ. Les poissons ne sont plus dans l’eau et ceux qui vivent pendant des siècles le long du fleuve ne peuvent plus aujourd’hui » a-t-il regretté.

Plus loin, ce rapport soupçonne les Chinois d’avoir empoisonné l’eau. Conséquence : il y a hausse de fausse couche dans la localité.

« Nous avons discuté avec les notables qui nous indiquent que les chinois utilisent de clore pour polluer l’eau. In finé, les femmes enceintes qui se baignent dans cette eau se sont vu avortées et le taux d’avortement est multiplié par 10 dans toute la région » a rapporté l’élu de la nation.

A peine publié, le gouvernement a aussitôt suspendu l’exploitation de l’or par les Chinois. Cette situation relance le débat sur l’interprétation de la Constitution sur la convention et le contrat minier jusque là distribué dans des conditions moins transparentes.

Commentaires

commentaires