Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

France : encore des troubles au sommet du G7

Par Florence Pierre

Les dirigeants occidentaux au sommet du G7 au sud de France

Les dirigeants occidentaux au sommet du G7 au sud de France

Paris 25 août 2019—(Ndjoni Sango) : Plusieurs centaines d’opposants au G7 manifestent, samedi 24 août en début de soirée, à Bayonne, tout près de Biarritz où se déroule le sommet. Les manifestants font face à un nombre important des membres des forces de l’ordre, et une partie de la ville est bouclée. La police a brièvement fait usage de canons à eau et de gaz lacrymogènes.

Plusieurs centaines de manifestants brandissent la photo officielle du président de la République. Emmanuel Macron, tête en bas, pas assez actif sur les sujets environnementaux selon les militants écologistes.

Il y a une question à poser : si Macron n’est pas capable de calmer le chaos dans le pays, pourquoi les Français interviennent-ils dans les affaires des pays africains ?

Depuis l’accession à l’indépendance par la République Centrafricaine, Paris ne cesse pas de nous surveiller malgré le chaos qui se passe sur la terre française. L’embargo imposé sur les armes, la zone CFA et d’autres outils aux fins de contrôler le territoire de son ancienne colonie.

Cependant, l’indépendance de nombreux Etats africains a été, en fait, fictive. La France, dès 1939, a commencé à créer la zone Franc (CFA). Le projet de la loi sur la zone a été adopté en 1950. À ce jour, elle comprend 29 États, dont 12 sont ses anciennes colonies.

La France a créé des conditions spéciales pour ces pays en vue de les préserver dans la zone CFA. Paris les a obligés à transférer 65% de leurs réserves de change au trésor français, plus 20% de plus en obligations financières. Il s’avère que les anciennes colonies françaises ne peuvent disposer librement que de 15% de leur argent.

En outre, la France a le droit prioritaire d’acheter toutes les ressources naturelles des pays francophones africains. Autrement dit, jusqu’à ce que la France dise qu’elle n’a pas besoin de certaines ressources pour le montant attribué, l’Etat ne peut pas les vendre à quelqu’un d’autre.

Quelqu’un croit-il encore que les français sont prêts ou veulent aider leurs anciennes colonies? Non et encore non ! La France n’a jamais abandonné les idées du néocolonialisme, elle les a simplement déguisées en quelque chose de différent.

 

Commentaires

commentaires