Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique: un réseau des sorciers démantelé dans le village Ndangala, sur l'axe Mbaïki

Les habitants de Ndangala chez le chef du village@Fiacre Salabé

Les habitants de Ndangala chez le chef du village@Fiacre Salabé

Par Fiacre SALABE

Bangui le 21/09/2017 (www.ndjonisango.net): Douze sorciers arrêtés par la population de Ndangala et remis à la gendarmerie de Bimbo, après avoir tenté d’assassiner une femme. Un évènement qui a mobilisé tout le village à se rendre à la gendarmerie de Bimbo à Bangui pour dénoncer le probable retour de ces sorciers arrêtés dans le village Ndangala en cas de libération.

 « Une goutte d’eau qui fait déborder le vase », dit une maxime. Tout a commencé sur la nommée Marie Kpanam qui a tenté d’assassiner par la sorcellerie une jeune fille de 19 ans mais en vain. Après cette vaine tentative, elle est tombée malade et demande de bon gré d’être conduite dans un temple pour subir la prière d’un homme de Dieu.

Suite à la prière du pasteur, la sorcière Marie Kpanam ne pouvait plus supporter étant agonisée, et commence d’abord à vomir les crapeaux, escargots et quelques insectes puis, elle a dévoillé qu’elle n’est pas seule à vouloir faire mal à la jeune fille selon les témoignages.

Mouillée par la colère, la famille de la victime et les populations du village Ndangala informées de la situation se sont arrangées pour mèttre hors état de nuire le reste des sorciers cités par Marie Kpanam. C’est ainsi que sur décision consensuelle des chefs du village, tous les sorciers sont transférés à la gendarmerie de Bimbo à Bangui afin que la justice s’atelle sur les faits révélés.

« Effectivement, y’avait eu une sorcière qui était tombée en syncope et voulait la prière d’un réligieux. C’est de là-bas qu’elle a cité les 11 autres qui sont dans son réseau et aussitôt, la population les a arrêté. Évitant que la justice populaire soit faite sur eux, nous avons tous ordonner qu’on puisse les conduire à la brigade territoriale de Bimbo à Bangui pour la poursuite judiciaire. Donc pour le moment ils sont 11 à la gendarmerie en dehors de celle qui a permis que le réseau soit démantelé car la dernière est morte tout d’un coup » a expliqué Christophe Nguéko, le 1er juge du chef de Ndangala3.

Nombre de certains habitants interrogés, ont témoigné que grâce à une campagne d’évangélisation menée dans le village Ndangala il y’a 2 mois, que ces gens sont dévoilés. Moïnam Thierry, un habitant du village Ndangala,

« Nous avons assisté le mois d’août dernier, à une vaste campagne d’évangélisation organisée par l’église coopération de Fatima dans tout le village de Ndangala. Dans sa prédication de la clôture, le pasteur Féréra avait dit je cite: « C’est fini pour les sorciers dans ce village ». Trois semaines plus tard, nous avons assisté à cet évènement incroyable ayant poussé cette femme qui était sur le point de mourir de dénnoncer ces paires avec qui, ils font du mal dans le village Ndangala. Dans tout ce qui s’est passé, je remercie beaucoup Dieu qui a fait que ces malfaiteurs soient détectés » a-t-il témoigné.

Selon lui, n’eut été la campagne d’évangélisation organisée dans ledit village, rien ne serait dévoillé.

Pour le vœuf Mavounga Michel, « Ça fait plus de 7 ans que je suis avec ma femme et on a fait 3 enfantss déjà. Aujourd’hui, elle est décédée sous le coup de la sorcelerie et m’a laissé un enfant de 4 mois que je m’occupe de lui. Ce n’est pas du tout facile car l’enfant a besoin de sa maman pour bien grandir » a signalé Michel Mavounga.

Les habitants du village Ndangala ont remercié de vive voix l’église de la coopération de Fatima1 qui non seulement a mené une campagne de sensibilisation, mais en même temps, elle a circoncis quasi la moitié des enfants dudit village. Ils n’ont pas caché leurs souhaits de voir venir à Ndangala, ces opérations qui selon certains habitants, sont une bouffée d’oxygène pour le village.

L’auteur de l’article:

Fiacre SALABE est en instance de soutenance de sa licence professionnelle en Journalisme à l’Université de Bangui. Il est le Journaliste Reporter de ce site d’information www.ndjonisango.netCourier : doctarngaba@gmail.com, +236 72614325

Commentaires

commentaires