Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

France: violente bagarre entre un couple congolais pour l’argent de la CAF, la femme en garde à vue

Avec autre presse

Elle a blessé gravement son époux à l’aide d’un couteau de cuisine. Les voisins ont appelé la police et les secours. L’homme a été conduit d’urgences dans un hôpital de Pierrefitte dans la banlieue parisienne alors que la femme a été placée en garde à vue. L’homme exigeait de sa femme percevoir l’allocation de la CAF de ce mois pour résoudre un problème au pays.

 

A Pierrefitte, en Île de France, un couple originaire du Congo Brazzaville, a été protagoniste d’une violente bagarre qui a aboutit au poignardement de l’homme par sa femme. Selon les témoignages recueillis sur place par la police, le blessé aurait reçu au moins deux coups de couteau, à la cuisse gauche et aux fesses ayant causé une grande hémorragie.

Blessé et tendu au sol, il a demandé de l’aide aux voisins qui ont alerté la police avant que ceux-ci ne demandent de l’aide au SAMU. Il a été conduit dans un hôpital de la ville, alors que la femme a été placée en garde à vue. Les trois enfants du couple ont été confiés au frère de leur père, contacté par la police.

Lundi, aux environs de 17heures, la police a reçu un appel des voisins pour intervenir dans une dispute conjugale ayant tourné au drame. Arrivée sur les lieux, la police a pu constater les faits et demandé l’intervention du SAMU, pour transférer vers un hôpital, un homme d’une trentaine d’années environs couché au sol dans une marre de sang.

Les premiers éléments de l’enquête révèlent que le couple s’est chamaillé à cause d’un problème d’argent. Mais, le frère de la victime a confessé que depuis quelques jours, la relation dans le couple était tendu, parce que la femme ne voulait en aucun retirer 250 euros des allocations allouées aux enfants par la CAF pour que son mari règle un problème urgent au Congo.

Le mari selon ce témoignage était en arrêt maladie depuis un mois, et bien qu’il ne s’est jamais occupé des allocations de ses enfants, avait demandé une exception à sa femme cette fois-ici. Mais face au refus catégorique de celle-ci, il aurait prononcé quelques paroles qui ont poussé sa femme à se jeter d’abord sur lui, ensuite le poignarder.

Le frère de la victime ne comprend pas la réaction de sa belle sœur : «  Pourtant, c’est mon frère qui l’a fait venir en France, mais elle aime s’accaparer des allocations des enfants, comme si elle les avait eu toute seule…C’est pour 250 euros, qu’elle a envoyé mon frère à l’hôpital »

Dans plusieurs couples congolais, les allocations de la CAF sont sujettes à problème, à cause de la volonté des femmes d’en faire comme une source de revenus particulière. Les enfants pour lesquels la CAF verse cet argent n’en bénéficient presque pas, et c’est dans les ristournes le plus souvent que ces allocations finissent.

Il y a deux ans, un autre couple congolais s’est violemment disputé pour les mêmes faits à la gare de Villeneuve St Georges.

Commentaires

commentaires