Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique: 130.000 enfants vivant avec le VIH, que reste t-il de la PTPE?

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Les enfants sur le site des déplacés à Bangui/@Eric Ngaba

130.000 enfants vivent avec le VIH en Centrafrique. Ce sont les chiffres publiés par l’Unicef en Centrafrique en début d’avril 2016 à Bangui sur sa page facebook.

La lutte contre le VIH/Sida, notamment les nouvelles infections n’est pas au point en Centrafrique. La Prévention de la Transmission du VIH Parent/Enfant (PTPE) semble être au ralenti, bien que l’Unicef appui certaines organisations nationales qui sont présentes sur le terrain.

A voir de prêt, les actions de cette préventions sont encore limitées et les enfants continuent malheureusement de se faire innocemment infecter par le VIH. Si les organisations mettant en œuvre ce programme n’étaient pas sur le terrain à cause des violences dans le pays, la situation devrait être catastrophique, après trois ans de crise que le pays a connue.

Pour MSF par ailleurs, seules entre 11 et 16% de femmes enceintes sont testées pour le VIH, « ce qui signifie que de nombreuses femmes, dans l’ignorance de leur statut, demeurent à risque de transmettre le virus à leur enfant ».

MSF a fait observer que seule la moitié des 119 sites offrant des services de prévention de la transmission de la mère à l’enfant sont aujourd’hui fonctionnels. Un tiers de ceux-ci sont concentrés dans la capitale Bangui. Un test de dépistage précoce coûte 57 dollars. Dans un pays où près de 62% de la population vit avec moins de 1,25 dollars par jour, ce prix est pour la majorité inabordable.

Cette organisation précise que l’UNICEF prend en charge 500 tests par an, « mais 1700 enfants sont infectés chaque année. Près des deux-tiers des enfants infectés ne sont donc pas diagnostiqués, et ont peu de chances de survivre ».

A à la lumière des précédentes données, la situation de lutte contre le SIDA et la PTPE demeure infructueux en Centrafrique en dépit de nombreux fonds alloués pour combattre cette pandémie.

En Centrafrique le taux de prévalence du VIH/SIDA est de 4.9%. La transmission du VIH de la Mère à l’Enfant est de 12% selon les dernières enquêtes Mixte de 2010. Mais, la crise a ralenti la lutte contre ces pandémies.

Fridolin Ngoulou

Commentaires

commentaires