Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique: L’ONG CPDE attire l’attention du gouvernement sur l’application immédiate des mesures de protection des droits de l’enfant

Des enfants dans un camps des déplacés à Bangui@Erick Ngaba

Par Erick NGABA

Bangui 12 février 2018 (Ndjoni Sango) : Les conditions de vie précaires des enfants en République Centrafricaine demeurent une préoccupation majeure des organisations de défense des droits de l’enfant. A cet effet, le Centre pour la Promotion et la Défense des Droits de l’Enfant (CPDE), dirigé par Rémy Djamouss, attire l’attention du gouvernement centrafricain sur les mesures majeures qui devraient faire l’objet d’une mise en œuvre immédiate.

Vivement préoccupé par la situation des enfants en République Centrafricaine, le CPDE constate un immense décalage entre les mesures annoncées en faveur des Droits de l’Enfant et leur réalisation.

Lors d’une rencontre avec le Comité des Droits de l’Enfant de l’ONU, le 20 janvier 2017 à Genève, le gouvernement centrafricain est tenu de mettre en œuvre les recommandations formulées à l’issue de cette rencontre.

Un an après la rencontre de Genève, CPDE constate que les recommandations ne sont malheureusement pas mises en œuvre.

Dans un communiqué, l’ONG nationale CPDE a attiré l’attention du gouvernement centrafricain sur la nécessité de mettre en application les textes et les mesures devant améliorer les conditions de vie des enfants en République Centrafricaine.

« Tout en tenant compte des troubles politiques et sécuritaires qui perturbent les activités de tout un chacun depuis 2012, le CPDE se voit contraint, puisque les Droits des Enfants relèvent de l’engagement du Gouvernement envers la nation, et sa  responsabilité, de faire appel au Gouvernement en attirant son attention sur ces mesures à la fois prévues et nécessaires pour marquer un progrès dans la condition des Enfants en RCA », a indiqué dans un communiqué, Remy Djamouss, Président de l’ONG CPDE qui s’est donnée pour mission la protection des Droits de l’Enfant en République Centrafricaine.

Pour l’ONG CPDE, le gouvernement est tenu de mettre en application l’adoption et la promulgation de la loi sur la protection de l’enfance après sa mise en conformité à la Convention Internationale des Droits de l’Enfant.

Cette application vise également la gratuité effective de l’éducation dans tous les établissements publics conformément à l’Art. 9, alinéa 6 de la Constitution du 30 mars 2016 et au point 61 paragraphe (a) des recommandations du Comité des Droits de l’Enfant de l’ONU. Il va de même pour l’amélioration de la situation des enfants associés aux groupes armés.

En saluant les différents engagements pris par le gouvernement centrafricain, le CPDE estime que la réalisation de progrès dans ces mesures nécessite des actions concrètes et conformes aux engagements écrits du gouvernement et aux recommandations du Comité des Droits de l’Enfant de l’ONU.

L’auteur de l’article :

Erick NGABA est ressortissant du Département des Sciences de l’Information et de la Communication de l’Université de Bangui où il a obtenu sa licence professionnelle en Journalisme. Free-lance pour plusieurs agences presses internationales, il est le Directeur de Publication et Webmaster de ce site d’informations. Courrier : doctarngaba@gmail.com , +236 72614325

Commentaires

commentaires