Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique: suspectée dans la gestion opaque des financements, l’ONG Rescue Team est suspendue

Logo de l’ONG internationale Rescue Team

Par Sergus BANDONGO

Bangui 24 février 2018 (Ndjoni Sango) : La présence massive des ONG internationales en République Centrafricaine depuis le déclenchement de la dernière crise, fin 2012 à ce jour, commence à réveiller la conscience des dirigeants sur la gestion de ces gros financements décrochés auprès des partenaires au développement ainsi que l’impact des activités menées dans le cadre des urgences humanitaires.

 

Si certaines ONG Internationale mènent leurs activités dans la transparence, d’autres profitent des malheurs qui s’abattent sur le pays pour se faire du beurre et préparer une retraite dorée. D’autres encore n’hésitent pas à se livrer d’une manière ostentatoire dans l’exploitation des minerais.

Par ailleurs, quelques ONG Internationale brillent dans les malversations financières, détournements de fonds, escroquerie, blanchiment d’argent, faux usage de faux pour maquiller leurs forfaits, transferts systématiques, à d’autres fins, des fonds destinés à la réalisation des projets en  faveur des populations vulnérables etc. avec la complicité de certains cadres de la Présidence, de la Primature, du Gouvernement, de l’Assemblée Nationale et du Ministère de la Justice etc. C’est le cas de l’ONG internationale Rescue Team.

En effet,  l’ONG internationale Rescue Team, qui a reçu l’agrément en date du 15 février 2016 et signé une convention de collaboration avec le gouvernement centrafricain, a exercé en tant qu’ONG Internationale sur le territoire national. Elle a violé d’une manière flagrante les obligations contenue dans cette convention.

Suite aux enquêtes menées par la rédaction du quotidien Le Confident au sujet des agissements du Coordonnateur de Rescue Team, M. Charles Leonny KOUNCHOU TCHEBONG,  celles-ci ont révélé un détournement de 200 mille dollars reçu d’OCHA. Le Coordonnateur de Rescue Team a transféré l’intégralité de ce financement sur son compte au Cameroun.

En plus de ce détournement de ce financement à d’autres fins, Charles Leonny KOUNCHOU TCHEBONG a confectionné plus de 50 cachets des institutions nationales et organismes internationaux servant à falsifier les documents administratifs, officiels provenant des institutions nationales et organisations sous régionales, régionales et internationales.

Il n’est pas superflu de relever le fait que le Coordonnateur de Rescue Team, qui est un sujet camerounais exerce ses activités sur la base d’une fausse autorisation administrative du ministère de l’Administration du territoire.

En outre, en 2016, Charles Leonny KOUNCHOU TCHEBONG, a bénéficié d’un financement d’un montant de 318 millions de dollars US de l’OMS, de 10 millions de F CFA de la FAO en 2018.

A titre de rappel après avoir transféré les 200 mille dollars sur son compte a pris ses jambes à son cou pour se cacher dans sa ville  natale au Cameroun. Puisque lorsque Dieu te lâche, il te retire l’intelligence, KOUNCHOU TCHEBONG a envoyé son cadet venir faire les dernières opérations  pour quitter définitivement la RCA.

Actuellement, les financements décaissés auprès des partenaires au développement servent à corrompre les autorités Centrafricaines pour que celles-ci étouffent cette ténébreuse affaire qui risque d’éclabousser la République Centrafricaine qui vit grâce  à l’assistance de la communauté internationale.

Par ailleurs, dans la seconde quinzaine du mois d’octobre 2017, le Coordonnateur de l’organisation non gouvernementale Rescue Team, Charles Leonny KOUNCHOU TCHEBONG s’est appuyé sur le Coordonnateur de l’Agence Technique de Développement Communautaire (ATDEC) Blanchard Marius MANGRAO pour effectuer des études dans le cadre du relèvement à Mingala dans la Basse-Kotto.

Après avoir effectué avec succès ces enquêtes grâce à la précieuse aide de Blanchard Marius MANGRAO originaire de Mingala, le Coordonnateur de Rescue Team a quitté cette ville sans s’occuper de son collègue qui sera pris en otage par les peulhs de l’UPC et assassiné.

Non seulement arrivé à Bangui le 2 Novembre 2017, Charles Leonny KOUNCHOU TCHEBONG n’a pas daigné informer les parents de MANGRAO sur sa situation mais s’est rendu successivement au Kenya et au Cameroun avant de regagner Bangui le vendredi 24 Novembre 2017. Il a été arrêté et détenu à la SRI pour nécessité d’enquête. L’opinion ne comprend pas comment il a réussi à quitter la SRI sans être traduit en justice pour se rendre au Cameroun.

Le malheur des Centrafricains ne contribue-t-il qu’à enrichir les malfrats du monde qui atterrissent en Centrafrique ?

Hier, Abadi SHOUKRI, britannique d’origine libanaise a réussi avec une facilité déconcertante à se rendre à Bria avec la complicité d’un réseau mafieux pour acheter un diamant d’une valeur de 560 millions de F CFA qui a été détourné à Douala.

Depuis quelques mois, les autorités centrafricaines ne sont pas situées sur la destination de ce diamant qui devait revenir à l’Etat centrafricain.

Commentaires

commentaires