Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique: une table ronde pour échanger sur la collaboration entre les médias et les humanitaires

Une vue des journalistes et des humanitaires@Fiacre Salabé

Une vue des journalistes et des humanitaires@Fiacre Salabé

Par Fiacre SALABE

Bangui le 15/09/2017 (www.ndjonisango.net): Des responsables des Ong internationales d’action humanitaire et les professionnels des médias centrafricains se sont rencontrés autour d’une table ronde organisée ce jeudi 14 septembre par l’Ong Internews Network à Bangui. L’objectif de cette rencontre vise à appuyer la question de l’information et la communication entre les humanitaires et les journalistes qui œuvrent tous pour le bien-être des populations centrafricaines en général.

« Sécurité et action humanitaire en RCA: relation entre les acteurs humanitaires et les médias », c’est autour de cette thématique que la table ronde voulue par l’Ong Internews est organisée. Elle vise à mettre en évidence le travail des organisations de la société civile, et des acteurs humanitaires en rapport avec les médias en Centrafrique.

L’occasion a permis aux professionnels des médias et humanitaires d’échanger sur leurs activités respectives, y compris leur relation de travail. Car selon les organisateurs de ladite table ronde, les journalistes sont sensés informer les populations vulnérables des réponses humanitaires et différentes ressources mises à leur disposition.

« L’objectif de cette table ronde que nous avons organisée est de mèttre ensemble les journalistes et acteurs humanitaires pour des modalités de collaboration entre eux pour ce qui concerne les informations et la communication que les humanitaires sont sencés mèttre à disposition des médias. Il est vrai que les journalistes ont du mal à entrer en possession de certaines informations envers les humanitaires mais il va faloire à ce qu’ils prennent des initiatives de faire des investigations sur le terrain en dépit du fait qu’ils se confrontent de fois à des difficultés d’ordre budgétaire » a souligné Pascal Chiralwirwa, Directeur pays de l’Ong Internews Network.

De son côté, Sylvie Bowen Mira la formatrice VBG à l’Ong Internews a ajouté « Je pense qu’il est important que les journalistes fassent une proposition aux humanitaires de les prendre en compte dans leurs missions en province pour qu’ils en profitent faire des reportages à l’intérieur du pays ». 

Plusieurs points ont fait l’objet du débat lors de cette rencontre entre humanitaires et médias, organisée par l’Ong Internews. La question des principes de base des humanitaires, de confiance envers les médias, les empêchant à divulguer les informations pour leur sécurité sur le terrain.

D’aucun des professionnels des médias pensent qu’il importe qu’un atelier soit organisé à l’intention des journalistes, leur permettant de s’imprégner des principes de fonctionnement des humanitaires non seulement en Centrafrique, mais partout ailleurs. Une frange des journalistes affirment que la relation entre eux et les humanitaires ne semblent pas être au beau fixe.

« À mon humble avis, les humanitaires sont toujours retissents lorsqu’il faut mettre à disposition des journalistes certaines informations à temps réel. Et comme les informions sont des denrées périssables. Il arrive de fois où on a besoin de certaines choses, ils disent qu’il faut attendre l’ordre d’en haut et du coup, on est coincé pour l’information qu’on a obligation à diffuser » a expliqué Fridolin Ngoulou, journaliste au RJDH.

Il est à noter que plusieurs recommandations ont été faites à la clôture de cette rencontre. L’organisation d’un atelier sur les principes des humanitaires et leurs mandats à l’intention des journalistes, un autre atelier à l’endroit des chefs des missions des organisations humanitaires.

Commentaires

commentaires