Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Environ 400 000 personnes vont bénéficier d’un meilleur accès à l’eau potable à Bangui

DSCN8665

Les travaux de réhabilitation de conduite d’eau/@Eric Ngaba

Ndjoni-Sango (Bangui 30/01/16):_Environ 400 000 personnes vont bénéficier d’un meilleur accès à l’eau potable dans la ville de Bangui, la capitale centrafricaine. Dans le but d’améliorer l’accès à l’eau potable des habitants de Bangui, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et la Société de distribution d’eau en Centrafrique (SODECA) ont décidé de remplacer près de quatre kilomètres de conduite d’eau du réseau de distribution qui dessert la capitale centrafricaine. Ce projet, dont le lancement officiel a lieu ce 29 janvier 2016, permettra aussi de fournir du travail aux habitants.

La cérémonie de lancement officiel des travaux de réhabilitation de conduite d’eau du réseau de distribution a eu lieu en façade de la primature à Bangui. C’était en présence des cadres de la SODECA dont la Directrice  Générale Justine ainsi que de la délégation du CICR conduite par son chef Jean François Sangué. Ces travaux de remplacement de réseau s’effectuent sur 4km de conduite d’eau de SODECA et d’installation de 18 vannes le long de l’avenue des Martyrs entre les ronds-points des Nations Unies et Marabena.

« Les travaux, en majeure partie financés par le CICR, consisteront à remplacer une conduite primaire, située sur l’avenue des Martyrs, entre le rond-point des Nations Unies et le rondpoint Marabena », a expliqué Jonathan Pease dans, coordinateur des activités eau et habitat à la délégation du CICR en République centrafricaine, dans un communiqué parvenu à notre rédaction. Cette conduite, très ancienne et sujette à de fréquents dysfonctionnements, est un maillon essentiel du système de distribution d’eau à Bangui, car elle est directement connectée au réservoir qui dessert une grande partie de la ville. « Plus de 400 000 personnes, y compris les déplacés installés à l’aéroport de Bangui et les personnes se trouvant à l’hôpital communautaire, en dépendent « , a précisé Jonathan Pease.

DSCN8666

les travaux de réhabilitation de conduite d’eau/@Eric Ngaba

Le réseau d’alimentation en eau de la ville de Bangui est vétuste et plusieurs conduites primaires sont en en fin de vie. «À l’issue des travaux qui ont commencé aujourd’hui, la SODECA pourra disposer d’un réseau plus fiable », a affirmé Justine Sow Ouakara, la Directrice générale de la SODECA. Cette réhabilitation de conduite d’eau est un projet qui vise à améliorer l’accès à l’eau potable des habitants de la capitale Bangui en assurant une meilleure desserte à plus de 400.000 personnes. Au cours des dernières semaines, cette conduite a connu deux fuites d’eau de grande ampleur réparées par la SODECA avec un appui du CICR. A l’issue des travaux qui ont démarré vendredi dernier, permettant également de fournir du travail aux populations environnantes, la SODECA devrait disposer d’un réseau plus fiable.

Un partenariat plus large entre la SODECA et le CICR

Dans son discours pendant la cérémonie de lancement des travaux, le Chef de la délégation du CICR a intimé que ce projet n’est pas le seul à être mis en œuvre par son institution en vue d’améliorer l’accès à l’eau potable des populations centrafricaines. D’après lui, le projet s’inscrit dans le cadre d’un partenariat plus large entre la SODECA et le CICR.

DSCN8619

Deux Pick-up offerts à la SODECA/@Eric Ngaba

« Déjà en 2003, le CICR avait fourni deux pompes à la station d’exhaure (SP1) permettant d’assurer le renforcement et la continuté de la production d’eau à toute la ville de Bangui. Plus récemment en 2014, ce partenariat a vu la réhabilitation de la station de pompe SP3 qui assure l’accès à l’eau potable à plus de 100.000 habitants de Bangui », a rappelé Jean François Sangué, qui a ajouté que d’autres projets prévus sont notamment la construction de 50 chambres de vannes sur le réseau et réduire le nombre de personnes affectées lors des activités de réparation. Il est également prévu, selon le Chef de délégation CICR, de renforcer la production et l’extension du réseau dans la ville de Ndele. « Le soutien de CICR ne se limite pas uniquement au domaine de l’intervention physique sur les infrastructures. Il s’étend également aux donations en pièces de rechange ou en produits chimiques ainsi qu’à des formations poussées qui appuient le développement de compétences à la SODECA. En 2015, les activités CICR e soutien à la SODECA ont bénéficié à plus de 600.000 personnes à Bangui et à Ndele », a-t-il expliqué.

DSCN8628

Le chef de délégation MSF avec la DG de SODECA/@Eric Ngaba

Par ailleurs, deux véhicules de marque Pick-up ont été offerts à la SODECA par le chef de délégation CICR lors de la cérémonie de lancement officiel de ces travaux. Chef de la délégation a souligné dans son discours que l’une des conséquences du conflit et des violences est le déplacement des personnes et leur regroupement dans des sites de fortune. Ces personnes ont encore plus besoin d’avoir accès à l’eau. Ainsi, le CICR appuie les populations déplacées à Bangui, à Kaga-Bandoro et Bambari, leur fournissant de l’eau soit à travers des infrastructures existantes soit en la transportant par le biais de camions. A ceci s’ajoutent la construction de latrine et douches ainsi que des activités de promotion d’hygiène, cette dernière étant réalisée en collaboration avec des volontaires de la Croix-Rouge centrafricaine. A l’intérieur du pays, le CICR réhabilite des sources, des puits et des forages tant en milieu urbain que rural pour les populations victimes de conflit armé et des violences. Plus de 24000 personnes en ont bénéficié en 2015 dans les préfectures de Nan-Gribizi, Kemo, Ouaka, Bamuingui-Bangoran et Vakaga.

Eric NGABA

Commentaires

commentaires