Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: ASA sensibilise les personnes déplacées à Alindao sur la cohésion sociale

Par Fiacre SALABE

Sensibilisation sur la cohésion sociale par les agents de ASA à Alindao en novembre 2019@Fiacre Salabé
Sensibilisation sur la cohésion sociale par les agents de ASA à Alindao en novembre 2019@Fiacre Salabé

Bangui 30 Novembre 2019— (Ndjoni Sango): Le plus grand nombre des populations de la ville d’Alindao dans la Basse-Kotto qui est à majorité musulmane, se trouvent sur les sites des déplacés jusqu’à ce jour. Leur prise en charge est assurée par l’ONG internationale Afrique secours et assistance (ASA) qui a œuvré dans la localité depuis début 2019.

Après les multiples crises qui ont secoué la ville d’Alindao, la majorité des populations continuent toujours de vivre sur les sites des déplacés internes dont celui de l’église catholique, de l’église Elime, de FABS et du PK3 situé sur la route de Mingala.

Depuis son installation le février dernier à Alindao, l’0NG ASA n’a cessé de prêter main forte aux populations affectées par la crise militaro-politique qui a secoué le pays.

On note aujourd’hui, plus de 18000 personnes déplacées internes sur le plus grand site de l’église catholique un des plus grands sites de la ville d’Alindao. La gestion globale des quatre sites des déplacés de cette localité est depuis toujours assurée par l’ONG ivoirienne ASA, en termes de protection et des violences basées sur le genre (VBG).

« Depuis notre installation à Alindao, nous faisons de la protection en termes du respect des droits humains des personnes déplacées qui se trouvent sur les sites, la lutte contre les violences basées sur le genre, et nous faisons aussi le plaidoyer au profit des déplacés. » A expliqué Junior Doyami, moniteur à l’ONG ASA.

De leur côté, les déplacés ont précisé que l’ONG ASA a beaucoup contribué sur la question de l’eau hygiène et assainissement, du renforcement des capacités des autorités locales et de la protection des droits de la femme.

« Grâce à l’ONG ASA, nous sommes organisés sur le site et le droit de la femme est respecté progressivement par tous. Les responsables de ASA sont toujours disponibles à répondre à nos besoins surtout dans la question du respect de la dignité humaine des déplacés d’Alindao. » A Irène Oussio, la responsable des déplacés du site de l’église catholique.

Même son de cloche pour le président de la communauté musulmane d’Alindao qui a salué de vive voix le travail fait par ASA pour leur bien-être, et sollicite les responsables à tout faire pour le retour des déplacés à leurs domiciles respectifs.

« ASA nous a beaucoup aidé d’abord à envoyer nos enfants à l’école, puis à penser à notre protection. Mais nous appelons les responsables à appuyer les déplacés puissent regagner leurs maisons aulieu de rester sur les sites. » A expliqué Oumar Yassine, président de la communauté musulmane d’Alindao.

Il est à noter que l’ONG ASA a contribué l’amélioration des conditions de vie des personnes vulnérables dans la ville d’Alindao depuis son installation le mois de février dernier.