Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: la douane vole au secours des sinistrés de la catastrophe naturelle à Bangui

Par Christelle ADRISSE

Les sinistrés de la catastrophe naturelle au centre sportif omnisport@photo Erick Ngaba
Les sinistrés de la catastrophe naturelle au centre sportif omnisport@photo Erick Ngaba

Bangui 4 novembre 2019—(Ndjoni Sango) : La douane vole au secours des sinistrés de la catastrophe naturelle produite depuis le 23 octobre dernier dans les quartiers riverains de Bangui. Dépourvus de leurs biens dont les maisons d’habitation, les sinistrés bénéficient de l’appui de la douane centrafricaine en vivres et non vivres.

Difficile condition de vie depuis lors, les enfants couchant à main le sol sans moustiquaire et des conditions d’hygiènes favorisant des maladies contagieuses, les sinistrés ont été soulagés par le geste de la douane centrafricaine, en sus d’appui du gouvernement, des partenaires et bienfaiteurs.

Samedi dernier, c’est autour de la délégation douanière, conduite par son Directeur général, Frédéric-Theodore Inamo, qui a répondu favorablement à l’appel du gouvernement en apportant son assistance en vivres et non-vivres aux sinistrés de la catastrophe naturelle.

Ces kits de la douane centrafricaine ont été réceptionnés par la  ministre de l’Action Humanitaire et de la Réconciliation nationale, Virginie Baïkoua, sur le terrain de « De la Cour » dans la commune de Bimbo.

Ces sinistrés composés uniquement des femmes et enfants avaient pour refuge provisoire le palais de l’omnisport depuis mardi dernier où il était question d’identifier quelques centres d’accueil avant de les repartir sur les sites ciblés.

La délégation de la douane centrafricaine conduite Frédéric Inamo avec la ministre de l'action humanitaire Virginie Baïkou@photo Min. action humanitaire
La délégation de la douane centrafricaine conduite Frédéric Inamo avec la ministre de l’action humanitaire Virginie Baïkoua @photo Min. action humanitaire

Le site « De la Cour » a été choisi par le gouvernement pour abriter ces victimes d’inondation, le temps de remédier à ces problèmes de catastrophe naturelle. Une triste réalité qui occasionné la perte des maisons d’habitation ainsi que des biens immobiliers de ces sinistrés

Entre vent et marré, la ministre d’action Humanitaire et de la réconciliation Virginie Baïkoua n’est pas restée indifférente face à cette situation en apportant de l’aide à ces sinistrés de l’incident produit dans leur localité.

Notons que quelques ménages ont déjà rejoins le site « De La Cour » hier en fin d’après midi, la dernière équipe rejoindra le site aujourd’hui.

Commentaires

commentaires