Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: les sinistrés victimes de cas de vols dans leur zone abandonnée

Par Christelle ADRISSE

Les sinistrés vivant au palais de sport à Bangui@photo Erick Ngaba
Les sinistrés vivant au palais de sport à Bangui@photo Erick Ngaba

Bangui 1er octobre 2019— (NDJONI SANGO) : Parmi le grand soucis des sinistrés qui sont sur les sites des personnes déplacées suite à la catastrophe naturelle, figure aussi le cas vol de leurs biens immobiliers  dans leurs localités abandonnées.

En effet, le malheur des uns fait le bonheur des autres, suite au phénomène d’inondation produit dans les quartiers comme Gbanikola, Ile-Bongosoa Maya-maya, localités riveraines de la capitale.

La plus part des habitants de ces secteurs sont en refuge sur un site des déplacés internes. Ils s’inquiètent de leurs maisons non seulement inondées mais du faite qu’elles demeurent à la  merci des cambrioleurs.  

Des malintentionnés se permettent de s’en prendre à leur bien. Portes, fenêtres et tôles des maisons sont les principales cibles de ces malfrats.

Triste réalité pour ces sinistrés n’ont plus comme difficulté majeure l’inondation, mais aussi des cas de vol de leurs biens. Ils demandent à cet effet, une protection de leur maison, le temps de résoudre le problème des inondations.

Les faits ont été constatés ces derniers par certains habitants reviennent dans leurs quartiers pour exercer les activités gériatriques de revenus. Pascale est l’un des victimes dépassées par cette situation.

« J’étais surpris de voir ce matin que ma maison n’avait plus de toiture. Comment peut-on être ignoble à ce point. Nous sommes dans une situation qui ne nous plaise pas du tout, dormir dans une maison qui n’est pas à toi et dans des conditions vraiment pénible on espère le plus vite regagner chez nous, mais avec cette allure où les gens ne compatissent pas avec nous, en usant de nos bien franchement il faut que les autorités  volent à notre secoure pour remédier à ce problème » à t-il déploré

Elise, mère de 5 enfants et de 9 petit fils, n’a plus reconnu sa maison au premier regard.  

«Nous sommes dépassé par l situation, j’avais construit cette maison avec mon défunt mari en 1996, je n’ai jamais été chez les gens même pendant les récents évènements produits dans notre pays. C’est juste à cause de cette inondation que j’ai eu quitté chez moi, je suis vraiment choquée par ce que je vois présentement, savoir que des malintentionnés profitent de cette situation pour nous faire du mal me désole, il faut les punir sévèrement ceux qui sont entrains de nous faire du mal d’avantage» a-t-elle martelé

Il est à noter que les conditions de vie de ces sinistrés sont vraiment déplorables. Ils sont plus de 500 ménages sur le site provisoire du palais de l’omnisport, comportant des enfants et femmes exposés à des contagions. mihidden

Commentaires

commentaires