Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique: Loïc Romy Gotto se veut rassembleur de la jeunesse de sa circonscription

Loïc Romy Gotto saluant les joueurs de la coupe de gala

Interview:

Bangui 25 octobre 2018—Ndjoni Sango : Habitant du 6ème arrondissement de Bangui, le jeune Loïc Romy GOTTO, se veut rassembleur de ses pairs jeunes de sa localité en faveur de la paix et de la cohésion sociale pour le relèvement du pays.  à cet effet, il a organisé une compétition de football dont la finale une Coupe a été jouée le dimanche 21 octobre 2018 sur le terrain de tremplin au quartier Kpètènè opposant ce quartier à celui de Fatima. Fatima a battu Kpètènè au tir au but avec 1 but d’écart. La valeur de la coupe est : 100.000f CFA gagnant 75000f CFA perdant.  Dans une interview exclusive, Loïc Romy GOTTO explique ses motivations en organisant cette coupe de Gala.

Ndjoni-Sango : Quelle est votre motivation en organisant cette coupe ?

Loïc Romy GOTTO: Comme son intitulé l’explicite («COUPE DE GALA POUR LA PAIX DANS LE 6ème Arrondissement »), l’organisation de cette Coupe vise à regrouper les habitants de tous les quartiers du  6ème Arrondissement, à les encourager à vivre en parfaite harmonie, en cohésion sociale, sans distinction aucune, et à appuyer davantage les efforts du Gouvernement ainsi que de la Communauté internationale, dans l’optique de la recherche et du retour de la paix en Centrafrique de manière générale, et dans le 6ème Arrondissement en particulier

Le Centrafrique, notre pays, il faut le dire, sort d’une grave crise, qui semble persister malheureusement. Il n’en est pas encore sorti, loin s’en faut. Pour conjurer cela, le peuple centrafricain doit se réconcilier avec lui-même, en apportant sa pierre dans le renforcement de la consolidation de la Paix, la Réconciliation, la Cohésion, l’Entraide. C’est dans cette optique qu’a germé en moi cette idée d’organiser cette manifestation sportive, et de permettre, ainsi, la renaissance du 6ème Arrondissement peuplé de valeureux citoyens, pleins d’espoirs et pétris de valeurs socioculturelles et sportives.

J’ai jugé opportun de faire en sorte que les fils et filles du 6ème Arrondissement puissent parler un même langage, agir, réfléchir, décider, réaliser et concrétiser ensemble ce qui peut être utile pour nous ramener la paix véritable, le vivre ensemble, mieux la cohésion sociale dans notre Arrondissement qui a durement été touché par la crise militaro politique qu’a connu  notre pays.

Et pour parvenir à ces fins, le choix du football, le sport le plus populaire et unificateur, est approprié. Les rencontres inter-jeunes notamment à travers le sport , l’art et la culture d’une façon générale et du football pour être plus précis, sont et demeurent des solutions devant nous permettre de résoudre nos problème et de recoudre par la même occasion, le tissu d’une Nation Centrafricaine de Paix et réconciliée avec elle-même.

Le Centrafrique en général et le sixième Arrondissement en particulier se doit de bannir toute action et toute attitude tendant à nous pousser à choisir la violence comme unique voie de résolution de conflit dans notre cité.

Pour mener le combat contre la violence entre les peuples d’une même Nation comme la nôtre, il est bon de préciser que le Sport en général et le football en particulier demeure l’un des canaux les plus appropriés pour atteindre ces objectifs principaux recherchés, lesquels ont toujours abouti à la consolidation de la Paix ; de la Cohésion Social ; de l’Entraide et du Développement dans sa globalité et le tout permet de consolider un grand acquis, qui demeure et reste  le vivre ensemble sous un même toit.

Il nous faut absolument apporter chacun notre contribution pour la consolidation de la paix, condition sine qua non de la renaissance de la République Centrafricaine et aussi barrer la route aux  démons destructeurs, prédateurs et fossoyeur de la République, ennemi  du peuple centrafricain.

Ndjoni-Sango : Que recherchez-vous à travers l’organisation de cette compétition?

Faire comprendre à la population du 6ème Arrondissement que la jeunesse ne doit plus être en reste, dans la recherche des voies et moyens pour ramener et consolider la paix, renforcer la cohésion sociale et l’entraide par le biais du sport, et même la culture.

Nous devons accepter de mettre derrière nous toutes les considérations partisanes, nuisibles à la paix et aux intérêts de la Jeunesse, surtout susceptibles de nous diviser, et de faire des efforts d’oublier en même temps ce passé douloureux qui n’a jamais été bénéfique pour personne, au contraire qui a seulement occasionnée la régression sensible de notre pays. C’est  fort de ce constat, que j’ai décidé de réagir pour sauver ce qui peut être encore sauvé au profit de cette jeunesse centrafricaine: Espoir de demain.

En réfléchissant et en décidant d’agir ensemble avec la population du sixième Arrondissement, mon ambition à travers l’organisation de cette compétition dénommée : “COUPE DE GALA POUR LA PAIX DANS LE 6ème Arrondissement“ est de créer un vivre ensemble tout en donnant lieu et place à un véritable brassage plein d’amour et  de paix, en espérant que cet exemple puisse faire tache d’huile pour les autres arrondissements de Bangui, les préfectures et les sous-préfectures de la République centrafricaine pour qu’ensemble nous pouvons nous mobiliser pour le retour de la paix en République centrafricaine.

Ndjoni-Sango : Je vous remercie.

LRG : C’est à moi de vous remercier.

Interview réalisée par Erick NGABA

Commentaires

commentaires