Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique: découverte macabre des ossements humains dans un puits à Bambari

Les ossements humains repêchés du puits à Bambari

Les ossements humains repêchés du puits à Bambari

Par Erick NGABA

De sources locales, des ossements humains ont été découverts dans un puits à Bambari,  une ville située au centre de la République Centrafricaine. Ledit  puits se trouve dans une concession au quartier Bézago, occupé entre temps par le général mercenaire nigérien, Ali Ndara de l’Unité pour la Paix en Centrafrique (UPC). L’information est confirmée par le Chef du quartier Bezago, M. Raymond Bezago qui a alerté la police et la gendarmerie locales.

La population de la ville de Bambari, théâtre de tuerie par des groupes armés, coure le risque de contamination des eaux potables. Ces assaillants ont jeté des cadavres dans les puits avant de quitter cette ville l’année dernière sous la pression du gouvernement et de la Minusca.

D’après les informations qui nous parviennent de cette ville martyre de conflits armés, des ossements humains ont été repêchés hier mercredi 8 février 2018 dans une concession au quartier Bezago au centre-ville.

Cette concession qui appartient à Raymond Bezago, a été occupée par le haut commandement du Mouvement UPC durant la période où Bambari a été assiégé par les groupes armés.

« C’était hier matin quand on voulait puiser de l’eau du puits du Chefs de quartier Bezago qu’on a pu constater les faits. C’était lorsque les enfants du chef du quartier  voulaient retisser la puisette du puis qu’ils ont repêché un pantalon Jeans contenant de l’os humain avec une ceinture. On a commencé en ce moment à repêcher tout un squelette humain », a expliqué, sous l’anonymat, un témoin oculaire joint au téléphone depuis Bambari.

D’après le notable du quartier, M. Raymond Bezago, qui a confirmé les faits, tout a commencé lorsqu’il voulait entamer les petits travaux de réfection de sa maison occupée par le Chef rebelle Ali Ndaras.

« Je voulais faire des petits travaux de réhabilitations dans ma concession qui a été occupée par le haut commandement de l’UPC. Comme j’ai un puits dans la concession, on voulait l’utiliser pour effectuer les travaux et c’est ainsi qu’on à découvert les ossements humains. Aussitôt, j’ai alerté la police, la gendarmerie, la Croix-Rouge et la Minusca », a fait savoir Raymond Bezago, Chef du quartier Bezago, propriétaire de la concession joint au téléphone.

A la suite de la découverte, a indiqué ce notable de Bambari, les ossements ont été enterrés dans un autre endroit de la ville en présence des autorités locales, et la Croix-Rouge.

A en croire Raymond Bezago, ce n’est pas la première fois qu’on découvre les ossements humains à Bambari dans les puits.  Selon ce dernier, les puits des quartiers dans la ville sont pour la plupart infectés. Il y a eu, d’après lui, une autre découverte dans le puits du Docteur Koch Comba, rempli de plusieurs squelettes humains.

Par ailleurs, la gendarmerie locale dit avoir diligenté une enquête afin d’établir les faits.

L’auteur de l’article :

Erick NGABA est ressortissant du Département des Sciences de l’Information et de la Communication de l’Université de Bangui où il a obtenu sa licence professionnelle en Journalisme. Free-lance pour plusieurs agences presses internationales, il est le Directeur de Publication et Webmaster de ce site d’informations. Courrier : doctarngaba@gmail.com , +236 72614325

Commentaires

commentaires